Etude des voies de propagation du virus herpes simplex de type 1 dans le systeme nerveux central et les voies optiques

par Marc Labetoulle

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de ANNE FLAMAND.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus herpes simplex de type 1 (hsv1), de la famille des herpesviridae, est responsable de pathologies oculaires recidivantes. Les recurrences herpetiques oculaires touchent le plus frequemment la cornee (keratite) ou l'iris et le corps ciliaire (uveite anterieure) et peuvent entrainer a terme une perte d'acuite visuelle definitive. La retine est plus rarement atteinte, mais la retinite est souvent bilaterale et le pronostic visuel est mauvais. En revanche, les primo-infections herpetiques oculaires sont tres rarement symptomatiques et les donnees epidemiologiques suggerent qu'un grand nombre de recidives herpetiques oculaires font en fait suite a une primo-infection orale. Afin de mieux comprendre ces phenomenes, nous avons dans un premier temps etudie les voies de propagation virale dans le systeme nerveux de la souche sauvage sc16 de hsv1 apres inoculation dans la cavite vitreenne de souris. Nous avons observe une retinite controlaterale faisant suite a un transfert viral local (non transsynaptique) dans le nerf optique, ainsi qu'une infection de l'ensemble des voies nerveuses intracraniennes connectees a la retine. Dans un deuxieme temps, nous avons etudie la propagation de la meme souche virale apres primo-infection dans les muqueuses orales. Nous avons observe une infection de l'iris et de la cornee apres propagation virale dans les voies nerveuses connectees a la fois aux muqueuses orales et aux tissus oculaires. Les resultats preliminaires d'une troisieme serie d'experiences montrent que la latence virale est hebergee dans tous les sites neurologiques ou le virus se replique apres une primo-infection orale chez la souris. L'ensemble de ces resultats montre comment toutes les tuniques oculaires, notamment la cornee, l'iris et la retine, peuvent etre atteintes a la suite d'une reactivation dans des structures nerveuses initialement infectees apres primo-infection orale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 p.
  • Annexes : 453 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.