Etude de l'expression de genes impliques dans le controle peptidergique de lignees somatotropes d'origine tumorale. Application de la methode du macroarray a l'analyse de tumeurs hypophysaires du rat age

par DIDIER GOIDIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de DANIELLE GOURDJI.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La synthese et la secretion de l'hormone de croissance (gh) hypophysaire est assuree par les cellules somatotropes mais aussi par les cellules lactosomatotropes. Ces cellules font l'objet d'un controle complexe ou interagissent plusieurs neuropeptides hypothalamiques (hnp), des hormones peripheriques et des facteurs locaux tel l'egf. Par ailleurs, les adenomes hypophysaires sont frequents facilitant l'etablissement de lignees clonales fonctionnelles. Parmi celles-ci, les lignees gc (a gh) et gh3b6 (a gh et prl) ont constitue les modeles du premier volet de ce travail. L'objectif etait d'analyser l'expression de recepteurs peptidergiques (r. Hnp), importants pour le controle de la gh, en fonction des conditions de culture afin de reveler des regulations liees a l'environnement. L'expression des r. Vpac2 et des r. De la somatostatine (r. Sst) 1 et 2 parait constitutive alors que celle des r. Sst3, 4 et 5 requiert la presence de serum. Les arns du r. Ghrh n'ont pas ete detectes tandis que le gene du r ghs et de la ghreline, son ligand endogene putatif, sont exprimes, en presence de serum. L'egf ne supplee pas a l'absence de serum sur ces r. Hnp. Cependant, nous revelons que l'egf controle l'expression du r. Vpac2, en fonction du lignage : inhibition dans la lignee gc et augmentation dans la lignee gh3b6. L'etude de la lignee gc a ete completee par une analyse de l'expression d'oncogenes cellulaires (c. Fos, c-jun, jun b) et de marqueurs de proliferation (pcna, p27). Dans le second volet, l'objectif etait de mettre en evidence des marqueurs potentiels du vieillissement et/ou de l'etat tumoral hypophysaire. Pour cela, nous avons compare l'expression genique d'hypophyses de rat ages porteuses de macroadenomes spontanes et d'hypophyses juveniles, par une methode de macroarray portant sur 588 genes. Sur les 79 adncs detectes, plus de la moitie presentait un niveau d'expression different. Certains de ces genes suggerent des pistes de recherches originales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 305 p.
  • Annexes : 515 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.