Etude physiologique, biochimique et moleculaire de la reponse a la secheresse chez phaseolus vulgaris l. Et vigna unguiculata l. Walp. Implication de l'aspartique proteinase. Mise au point de l'etape prealable a la transgenese : regeneration in vitro des plantes

par MARIA HELENA CRUZ DE CARVALHO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de YASMINE ZUILY.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail decrit l'etude de quelques aspects de la resistance au deficit hydrique effectue sur un systeme experimental constitue de divers cultivars de phaseolus vulgaris (haricot commun) et vigna unguiculata (haricot niebe) presentant en champs differents degres de resistance / sensibilite a la secheresse. Au moyen d'approches physiologiques nous avons tout d'abord chercher a cerner des parametres qui permettent de discriminer les cultivars en ce qui concerne les reponses de la plante entiere a la contrainte hydrique. Les plantes resistantes (v. Unguiculata) mettent en place des strategies adaptatives visant une economie de l'eau disponible, tandis que les plantes sensibles (p. Vulgaris) sont incapables de controler leurs pertes en eau. L'implication d'une enzyme proteolytique, l'aspartique proteinase (ap), dans la reponse au deficit hydrique a egalement ete etudiee. L'analyse de l'expression du gene codant l'ap en conditions de deficit hydrique dans le cadre du systeme experimental, a montre que chez les plantes resistantes l'expression est constitutive, tandis que chez les plantes sensibles, l'expression est induite par le deficit hydrique. Les plantes sensibles en conditions de deficit hydrique presentent une nette augmentation des activites proteolytiques qui semble en partie etre due a des modifications au niveau transcriptionnel et post-transcriptionnel de l'expression du/des gene(s) codant des aps. L'ap pourrait intervenir dans un programme adaptatif visant a mobiliser les sources aminees vers d'autres organes. Les haricots sont connus pour etre recalcitrants aux approches de transgenese. Neanmoins des protocoles rapides et a haut rendement pour la creation de regenerants de p. Vulgaris et v. Unguiculata ont pu etre developpes grace a la technique des couches cellulaires minces. Un essai preliminaire de transfert de genes a ete entrepris avec succes. Les approches de transgenese devraient permettre d'eclaircir le role in vivo de l'enzyme ap.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 p.
  • Annexes : 398 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.