Bases biochimiques et cellulaires des interactions plante-pathogene dans le systeme chondrus-crispus-acrohaete operculata

par KAMAL BOUARAB

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Bernard Kloareg.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Chondrus crispus (gigartinales, rhodophycees) est une algue rouge qui se caracterise par un cycle de vie isomorphe, dans lequel le sporophyte (diploide) et les gametophytes (haploides) sont virtuellement identiques sur le plan morphologique. L'algue est exploitee pour la production industrielle des polysaccharides de sa paroi cellulaire, nommes carraghenanes, comme agents de texture. Le sporophyte contient des carraghenanes de type lambda, tandis que le gametophyte contient exclusivement des carraghenanes de type kappa, dans l'epiderme et une partie du cortex et iota dans la deuxieme partie du cortex ainsi que la medulla. L'endophyte algue verte acrochaete operculata est capable d'envahir completement la phase sporophytique de l'algue rouge, tandis qu'il ne penetre pas dans la phase gametophytique, au dela des premieres couches de cellules. Nos resultats montrent que les signaux oligosaccharidiques sont impliques dans l'interaction chondrus crispus-acrochaete operculata. Nous avons montre que la virulence de l'algue verte pathogene est mediee par la reconnaissance des oligosaccharides liberes par son hote : l'oligokappa-carraghenane inhibe la virulence d'a. Operculata alors que l'oligolambda-carraghenane augmente sa pathogenicite. La reconnaissance d'a. Operculata par c. Crispus implique aussi des signaux oligosaccharidiques. Les evenements de transduction du signal, incluant l'activation des phospholipases c et a2, des flux ioniques, des phosphorylations et dephosphorylations des proteines, de la nadph oxydase, des map kinases et de la lipoxygenase, sont induits par cet oligosaccharide d'a. Operculata. Ce signal apparait etre present dans la forme non virulente du pathogene tandis qu'il est absent dans la forme virulente.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 275 p.
  • Annexes : 343 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2000 62
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.