Etude des relations diversite - activite au sein des communautes bacteriennes marines : quelques mecanismes de regulation

par LAETITIA BERNARD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de PHILIPPE LEBARON.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les milieux aquatiques, les bacteries heterotrophes jouent un role cle dans la transformation de la matiere organique. Cependant, l'identite des cellules viables et actives, qui participent reellement ou potentiellement a ces transformations, est encore peu connue. La comprehension des relations entre l'activite et la diversite est importante, car toutes les cellules ne participent pas a la production bacterienne a un instant donne, et car les facteurs de regulation, comme la predation, peuvent affecter ces relations. Pour repondre a cette question, nous avons tout d'abord developpe une approche methodologique permettant d'analyser la diversite des cellules viables et actives au sein des communautes naturelles. Les cellules ont ete marquees par une sonde d'etat physiologique, puis triees par cytometrie en flux et analysees par la methode de dgge. La diversite genetique des cellules totales et des cellules cultivables suggere que la diversite analysee a l'echelle communautaire peut ignorer de nombreuses populations non dominantes, alors que ces especes sont susceptibles de jouer un role ecologique important. Par ailleurs, de nombreuses populations naturelles presentent une importante heterogeneite physiologique, pouvant aider a la maintenance de la diversite. De plus, les facteurs regulant l'activite et de l'inactivite des cellules restent indetermines. Pour comprendre certains de ces mecanismes, nous avons etudie le role de la taille cellulaire dans les relations activite-diversite. Ainsi, nous avons montre que dans differents ecosystemes les cellules de taille moyenne etaient les plus productives mais egalement les plus affectees par la predation. Par ailleurs, certaines populations etaient caracterisees par une forte heterogeneite morphologique. Nous avons finalement mis en evidence la capacite de certaines especes a modifier leurs morphotypes cellulaires afin d'echapper a la capture par les protozoaires. De plus, certaines strategies semblent etre induites par un signal chimique, libere dans le milieu pendant la phase de predation. Les implications ecologiques de ces processus sont commentees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 317 p.
  • Annexes : 237 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2000 42
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D IX b 1 / BER / e
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.