Plasticite des cellules dendritiques humaines en presence du macrophage-colony stimulating factor

par CAROLE LEONIE BARON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de JEAN SALAMERO.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude se situe a l'interface de la biologie des cellules dendritiques et des macrophages, par le biais du macrophage-colony-stimulating factor (m-csf), cytokine essentielle pour l'homeostasie des macrophages. Nous nous sommes interesses a l'effet du m-csf, au cours de la differenciation de monocytes humains en cellules dendritiques en presence de granulocyte (g)-m-csf et d'interleukine-4 (il-4). Deux populations cellulaires ont ete obtenues et separees par leur capacite d'adhesion au plastique. Elles ont ete caracterisees sur la base de criteres phenotypiques et fonctionnels. Ces deux populations presentent des caracteristiques proches des cellules dendritiques et des macrophages, mais egalement des caracteristiques propres. Nous avons ensuite analyse le devenir des molecules du cmh de classe ii et des endosomes tardifs au cours du traitement des cellules dendritiques immatures en presence de m-csf. Nous avons montre que le m-csf augmente l'expression des molecules de classe ii a la surface cellulaire. Parallelement, une molecule des membranes internes des endosomes tardifs, egalement localisee dans des compartiments contenant les molecules du cmh de classe ii (miic), reste associee aux miic et aux endosomes tardifs qui deviennent progressivement tubulaires. L'augmentation de l'expression des molecules du cmh de classe ii a la membrane plasmique n'est pas associee a la maturation des cellules, qui ne surexpriment pas de molecules costimulatrices et presentent une augmentation de l'internalisation et de la degradation des molecules du cmh de classe ii. Nous avons egalement etudie le role d'un constituant des membranes internes des endosomes tardifs au cours de la differenciation des cellules dendritiques en presence de m-csf ou de lps, l'acide lysobisphosphatidique (lbpa). Ce lipide est reconnu par un anticorps monoclonal de souris, le 6c4. Nous avons montre que l'internalisation prolongee de cet anticorps monoclonal, dans les cellules dendritiques immatures, induit l'accumulation de molecules du cmh de classe ii au site d'internalisation, et inhibe la maturation des cellules dendritiques en presence de lps. Ces donnees suggerent que le lbpa pourrait participer aux mecanismes moleculaires qui permettent le transport des molecules du cmh de classe ii, des miic a la membrane plasmique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 268 p.
  • Annexes : 474 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.