Processus de detoxication et localisation tissulaire des metaux traces (cuivre, zinc, nickel, cadmium, argent et mercure) chez un crustace marin tigriopus brevicornis (muller). Etude du biomarqueur proteines type metallothioneines, de la bioaccumulation des metaux et des consequences sur le transfert trophique

par SABRIA BARKA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de JEAN-FRANCOIS PAVILLON.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La capacite de bioaccumulation et les formes physico-chimiques de stockage des metaux ont une grande importance ecotoxicologique puisqu'elles controlent tant la tolerance d'une espece donnee a la contamination de son milieu par les metaux que le transfert de ces derniers vers les echelons trophiques superieurs. L'argent, le cadmium, le cuivre, le mercure, le nickel et le zinc ont ete doses dans des copepodes harpacticoides temoins et exposes a differentes concentrations de ces metaux et pendant des temps variables. Les copepodes, tigriopus brevicornis, infeodes aux mares intertidales de la zone supralittorale, ont ete recoltes sur les cotes de loire atlantique (le croisic). Le copepode tigriopus brevicornis s'est revele sensible aux metaux, particulierement les males de l'espece. Cependant, a l'instar des crustaces inferieurs, les metaux ont ete accumules proportionnellement aux concentrations d'exposition ; moderement et sur toute la duree de l'experience, pour les metaux essentiels (cu, ni, zn) et relativement fortement mais jusqu'a une certaine limite, pour les metaux non-essentiels (ag, cd, hg). Les processus de detoxication des elements metalliques mettent en evidence deux voies principales de detoxication impliquant des proteines type metallothioneines (ptms), d'une part, et le systeme lysosomal, d'autre part. Les ptms contribuent a la presence de cadmium, de cuivre, de mercure et de zinc dans la fraction cytosolique, puisque ces quatre metaux induisent fortement leur synthese. En revanche, ce cas de figure n'est valable ni pour l'argent ni pour le nickel, ces deux metaux n'induisant que faiblement la synthese des ptms. Les cellules de l'epithelium digestif ainsi que le tegument du copepode constituent les principaux tissus de stockage des metaux. Le systeme lysosomal est particulierement sollicite dans le cas de contamination a l'argent, au mercure et au cuivre. Pour les autres metaux, a savoir le cadmium, le nickel et le zinc, c'est presque exclusivement la voie soluble qui constitue le reservoir principal de stockage de ces metaux. En termes de transfert trophique, ce sont le cadmium, le nickel et le zinc, majoritairement presents sous forme soluble, qui seront plus facilement assimiles par les predateurs des copepodes que le cuivre, l'argent ou le mercure, partiellement stockes sous forme de concretions insolubles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 330 p.
  • Annexes : 553 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : W-407
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-151020020001
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.