Calcium intracellulaire et meiose ovocytaire chez la souris role particulier de la vesicule germinative

par NATHALIE AVAZERI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de BRIGITTE LEFEVRE.

Soutenue en 2000

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ovocyte bloque dans l'ovaire en prophase de premiere division meiotique, ne reprend sa meiose in vivo que lorsqu'il est enclos dans un follicule preovulatoire et sous la decharge des hormones gonadotropes. In vitro, la reprise de meiose visualisee grace a la rupture de la vesicule germinative (gvbd) se produit spontanement dans les deux heures qui suivent la sortie des ovocytes de leurs follicules preovulatoires. Nous avons montre qu'au cours des deux heures qui precedent la rupture de la vesicule germinative, des petites oscillations calciques nucleaires et cytoplasmiques augmentent en amplitude et en frequence. Notre propos a ete de verifier si elles sont soumises au cycle des phosphoinositides cytoplasmique et-ou nucleaire et si elles sont impliquees dans le processus de reprise de meiose. Nos travaux montrent que les petites oscillations calciques cytoplasmiques et nucleaires observees dans l'heure qui suit la sortie des ovocytes de leurs follicules sont generees par la plc1a cytoplasmique de 150kda. Au fur et a mesure que l'on se rapproche de la gvbd, cette enzyme apparait progressivement dans le nucleoplasme et autour de la membrane plasmique. Nos travaux montrent que les oscillations calciques nucleaires controlees la premiere heure par le cytoplasme deviennent par la suite dependantes des deux compartiments, suggerant que le noyau peut reguler la liberation du calcium nucleaire via la plc1 nucleaire mais qu'un equilibre calcique entre les deux compartiments est necessaire. L'idee d'un controle semi-autonome du noyau a ete confirmee par la presence de recepteurs a ins(1,4,5)p3 de type i au niveau de la membrane nucleaire interne. Parallelement, nous avons montre que seules les oscillations de grandes amplitudes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 p.
  • Annexes : 341 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 2000
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.