La maladie de charcot-marie-tooth de type demyelinisant : vers l'identification du gene responsable d'une forme autosomique recessive liee au chromosome 5

par Angèle Guilbot

Thèse de doctorat en Sciences. Génétique moléculaire

Sous la direction de Alexis Brice.

Soutenue en 2000

à Paris 5 .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?