Évaluation de l'adhérence et de l'étanchéité procurées par des biomatériaux de scellement et de collage

par Jean-Marie Cheylan

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Michel Degrange.

Soutenue en 2000

à Paris 5 .


  • Résumé

    La rétention et l'étanchéité procurées par de nouveaux biomatériaux destinés à l'assemblage de pièces prothétiques (ciments verre ionomères modifiés par adjonction de résine et compomères) ont été évalués, à l'aide de tests in vitro, par rapport à plusieurs familles de ciments conventionnels et de résines de collage. Une première partie expérimentale a évalué la rétention de pièces prothétiques métalliques, scellées ou collées à un substrat dentinaire, au moyen d'un test d'expulsion. Les paramètres étudiés étaient respectivement les familles de ciment et les différents traitements de surface qui leur étaient associés. Un deuxième volet expérimental a tenté d'évaluer, d'une part, la perméabilité de plusieurs familles de matériaux à l'aide de tests de pénétration de colorants et d'autre part, l'étanchéité d'assemblages présentant une interphase dentine/ciment/métal. Enfin, une caractérisation micro-structurale d'interfaces dentinaires scellées et collées a été réalisée par microscopie électronique à balayage. Les résultats du test d'expulsion ont confirmé la bon comportement des ciments verre ionomère modifiés et des compomères, dont les performances sont comparables aux résines de collage. Les traitements de surface dentinaires ont une influence positive sur les performances d'adhérence de certains matériaux testés. L'étude de l'étanchéité des interphases a permis de classer les familles de matériaux d'assemblage comme suit (par ordre d'étanchéité croissante) : orthophosphate de zinc < ciment verre ionomère < ciment verre ionomère modifié < résine de collage. Les tests de pénétration de colorants dans les différents ciments ont confirmé le caractère hydrophobe des résines de collage et la porosité intrinsèque des ciments à l'orthophosphate de zinc. La caractérisation micro-structurale des interfaces a permis de mieux comprendre les modes d'interaction prenant part aux phénomènes d'adhésion interfaciale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. 393 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1292
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.