Nouveaux réseaux de communication dans la construction du lien socio-politique en Europe

par Ji-Young Yun

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Akoun.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    Notre étude débute sur l'observation de l'affaiblissement de l'espace symbolique de l'état qui remet ainsi en cause l'identité citoyenne. Le lien socio-politique, qui à été fondé sur une structure pyramidale du temps copernicien et dans une logique fondée sur des relations contractuelles et rationnelles, n'est plus à même d'expliquer les rapports sociaux de notre temps. Partant de cette réflexion, notre hypothèse se fonde sur l'observation de l'augmentation de phénomènes socio-politiques lies à l'émergence des nouveaux réseaux de communication et de medias. La manière dont ceux-ci s'impliquent dans notre société nous offrirait ainsi une lecture de nouvelles formes de relations socio-politiques qui s'inscrivent dans un ordre structurel de la société, et que nous appellerons << réticulaires >>. De ce point de vue, nous avons voulu comprendre dans quelle mesure, et sous quelles formes, s'articulent les problèmes que posent la société en réseaux, et les problèmes que posent la reconstitution de nouvelles entités. Nous avons privilégies deux terrains de recherches, l'émergence symptomatique des << réseaux citoyens (community network(ing)) >>, et la politique européenne de la société de l'information en ce qu'elle montre la difficulté à créer une territorialité symbolique par les moyens des NTIC. Nous proposons une compréhension de notre société par les phénomènes corrélatifs de mondialisation et de << communautarisation >>. Ici, l'enjeu identitaire se traduit par la recherche de l'individualité collective, celle qui se manifeste par de nouveaux types d'<< être-ensemble >> et de << vivre-ensemble >>. La relation intersubjective transversale qui s'impose se situe entre le nous et le moi ; la frontière qui sépare ce qui est de l'intérieur et ce qui est de l'extérieur n'est plus fixe, prédéfinie, mais est désormais brouillée par les formes de réseaux. Nous avons appelé ce nouvel ordre de relation << structures réticulaires >>. Les nouvelles technologies de la communication, quant à elles, interviennent dans ce contexte pour accélérer ces nouveaux liens socio-politiques. Aujourd'hui, ceux-ci qui se concrétisent de manière réticulaire nécessiteraient donc d'être compris dans une nouvelle interprétation de la citoyenneté, de l'espace public et de la proximité. Notre étude propose ainsi de ne pas se limiter à l'étude de la société de la communication, mais de l'appréhender dans le

  • Titre traduit

    New media and communication networks in the construction of socio-political relationship in Europe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (489 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 377-394 f., annexes, notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5262
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.