Pratique institutionnelle et contrat didactique lors du processus d'enseignement de la notion de volume au collège

par Guilaine Menotti

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Graciela Ricco.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .

Le président du jury était Sylvette Maury.

Le jury était composé de Samuel Johsua, André Rouchier, Michèle Artaud.


  • Résumé

    Nous mettons en évidence certaines dimensions des rapports institutionnels a l'objet volume en mathématiques, mis en place par des enseignants en fonction de la réussite scolaire des élèves telle qu'elle est institutionnellement repérée dans des collèges ayant une politique de création de classes de niveau. Aussi, en nous référant à la théorie anthropologique des savoirs d'Yves Chevallard, a celle des situations de Guy Brousseau et à celle des champs conceptuels de Gérard Vergnaud nous dégageons certaines clauses du contrat didactique c'est-à-dire les attentes implicites de l'enseignant et des élèves par rapport au savoir. Nous avons recueilli nos données en enregistrant l'ensemble des séances que trois professeurs consacrent à l'étude du volume, chaque professeur intervenant, la même année, dans deux classes l'une dite "forte", l'autre dite "faible'. Ce recueil a été effectué dans deux classes de 6e et quatre classes de 3e. Notre analyse porte sur l'organisation mathématique et sur celle de l'étude. Pour la première, nos objets sont les textes du savoir et les "exercices travailles", c'est-à-dire ceux qui ne sont pas l'objet d'une évaluation sommative. Pour la seconde, il s'agit d'analyser le déroulement de l'étude, tel qu'il est mené par chaque professeur, ainsi que des interactions à travers des actions didactiques du professeur (annonces, institutionnalisations, traces écrites au tableau) témoins d'intentions didactiques, c'est-à-dire de la volonté de l'enseignant de modifier le fonctionnement cognitif des élèves. Nos analyses montrent l'existence de clauses du contrat didactique liées aux classes dites "faibles" ou dites "fortes", dépassant ainsi non seulement le segment de scolarisation des élèves (6e ou 3e) mais également l'individu professeur. Mais les professeurs ayant la charge de maintenir l'équilibre du système didactique, les décalages mis en évidence sont interprétés comme la manifestation de contraintes issues du contrat scolaire.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Pratique institutionnelle et contrat didatique lors du processus d'enseignement de la notion de volume au collège


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (453 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 254-257 f.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4545ju
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Pratique institutionnelle et contrat didatique lors du processus d'enseignement de la notion de volume au collège
  • Détails : 1 vol. (453 p.)
  • Notes : La couverture porte en plus : "thèse à la carte".
  • ISBN : 2-284-03703-8
  • Annexes : Bibliographie p. 254-257
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.