Interactions entre l'orthographe et la phonologie dans le traitement des mots parlés et écrits

par Céline Chéreau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Juan Segui.

Soutenue en 2000

à Paris 5 .

Le jury était composé de Emmanuel Dupoux, Jonathan Grainger, Nicole Bacri, Pierre Hallé.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Dupoux, Jonathan Grainger.


  • Résumé

    Les études présentées dans cette thèse explorent les interactions entre les codes orthographique et phonologique, dans la perception des mots parles et écrits. La littérature à ce sujet a laissé plusieurs questions en suspens. A quel moment du traitement se produit l'influence de l'orthographe dans le traitement des mots parles ? Les interactions entre orthographe et phonologie sont-elles bidirectionnelles ? Quel est le poids de chaque code dans chaque modalité de présentation, auditive et visuelle 9 outre une introduction générale a la problématique, comprenant une revue de la littérature concernée, cette thèse comprend trois chapitres expérimentaux visant à répondre à ces questions. La majorité de cette partie expérimentale concerne l'influence de l'orthographe dans le traitement des mots parles. La conclusion qui ressort des résultats est celle d'une influence robuste de l'orthographe dans le traitement des mots parles. De plus, cette influence n'est pas nécessairement une conséquence de la reconnaissance d'un mot (elle n'est pas strictement post- lexicale), mais semble se produire en même temps que l'accès au lexique la force relative des interactions entre les codes orthographique et phonologique est examinée dans les deux sens, pour les mots parles et pour les mots écrits. Le principal constat est celui d'une influence réciproque de chaque code sur l'autre, pour les mots écrits aussi bien que pour les mots parlent. Pour chaque modalité de présentation, l'un des deux codes est nettement dominant c'est celui qui est naturellement associe à la modalité de présentation : le code phonologique en auditif, et le code orthographique en visuel finalement, un modèle intégrant deux voies de traitement auditive et visuelle, reliées entre elles à différents niveaux par des flux d'activation bidirectionnels, est proposé pour interpréter les données obtenues.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187-[48] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 167-187

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5231
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.