La construction de l'identité culturelle européenne : autour du débat sur l'exception culturelle

par Ho-Yeong Lee

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Akoun.

Soutenue en 2000

à Paris 5 .


  • Résumé

    Le présent travail a pour but de montrer, à travers une analyse des débats sur l'<<exception culturelle>> lors des négociations du GATT, que l'identité culturelle européenne se compose d'éléments hétérogènes et qu'elle s'appuie effectivement sur cette diversité théoriquement, le terme <<identité collective>>, présuppose une division conceptuelle entre « nous » et les « autres » et des frontières, géographiques ou culturelles, révélatrices de la logique d'inclusion et d'exclusion. Ainsi, l'invention de l'état-nation moderne fait-elle naître dans son sein non seulement les citoyens nationaux, mais aussi les étrangers. En Europe, les frontières s'imposent entre l'est et l'ouest ainsi qu'entre l’Europe est les autres continents. A l'intérieur de ses frontières l'UE veut instaurer le maximum d'homogénéité en faisant appel à la continuité de l'histoire européenne et aux racines communes de sa civilisation. Sous cet angle, nous découvrons que la construction européenne est à la fois l'affirmation d'une identité et la quête de celle-ci. Si les champs audiovisuel est privilégié dans cette thèse, c'est parce que la question européenne actuelle est multidimensionnelle et qu'il est représentatif du croisement des intérêts politique, économique et culturel. La lutte européenne contre la conception de la culture comme une marchandise met en lumière les enjeux de l’Europe. En fait, le choix européen en la matière ne s'opère pas entre le global et le national, ni entre l'universel et le particulier, mais entre l'américanisation culturelle et la diversité culturelle. Une des raisons pour lesquelles les anciennes tentatives d'unification européenne avaient échoué, c'est qu'elles voulaient instaurer l'universalisme culturel afin d'accomplir l'universalisme politique. Or, l'histoire nous montre que si une culture fleurit, c'est grâce aux apports des autres, des << hérétiques >>. De ce constat, on peut conclure que la reconnaissance des diversités culturelles est le fondement même de l’Europe.

  • Titre traduit

    The construction of European cultural identity : the debates on the cultural exception


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (464 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 444-464

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4384
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.