Apport des méthodes de traitement de l'image pour la quantification de la perfusion myocardique à l'eau marquée en Tomographie par Emission de Positons (TEP)

par Yassine Bouchareb

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Alain Herment.

Soutenue en 2000

à Paris 5 .


  • Résumé

    De nombreuses études on été effectuées pour quantifier la perfusion myocardique en tomographie par émission de positons (TEP), elles ont porté sur le choix optimal du traceur de perfusion, les outils de modélisation et la validation clinique des méthodes de mesure. En revanche, peu d'efforts ont été consacrés au traitement de l'image a posteriori et à son optimisation. Le choix de l'eau marquée représente un intérêt majeur car ce traceur librement diffusible reflète au mieux la perfusion. Cependant, le faible rapport signal sur bruit des images obtenues avec ce traceur requiert une acquisition morphologique supplémentaire. L'objectif de ce travail est de proposer une méthode de traitement des séquences d'images qui améliore le rapport signal sur bruit de ces images. La méthode proposée est une extension de l'analyse factorielle des séquences d'images médicales (AFSIM). L'AFSIM synthétise l'information contenue dans une séquence d'images en un nombre limité de facteurs (évolution du traceur au cours du temps) et d'images factorielles (distributions spatiales associées). La régularisation permet de mieux conditionner le problème de la reconstruction d'images factorielles, en introduisant des connaissances a priori sous forme de contraintes de similarité entre pixels voisins. Pour lisser les régions homogènes et préserver les discontinuités entre les différentes régions dans l'image, des fonctions régularisantes non quadratiques ont été utilisées. Cette approche a été validée et optimisée au moyen de simulations numériques, reposant sur des modèles de bruit gaussien et poissonien. Elle a été appliquée a une base de 60 examens cliniques pour quantifier la réserve coronaire à l'eau marquée en TEP. Les résultats ont montré qu'il est possible avec cette méthode de s'affranchir de l'étude morphologique. Il en résulte une réduction de la dose radioactive injectée au patient et une diminution de la durée et du coût de l'examen.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 152-153

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 2000 / 15
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.