Pouvoir d'ordre et pouvoir de juridiction : évaluation ecclésiologique de l'histoire et de leur disctinction

par Laurent Villemin

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Soutenue en 2001

à Paris 4 , en partenariat avec Institut catholique de Paris. Faculté de théologie et de sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La thèse étudie le rôle qu'a joué la distinction entre pouvoir d'ordre et pouvoir de juridiction tant dans le domaine du droit canonique que dans celui de la théologie. En réalisant un travail de première main et en revisitant des études anciennes, elle adopte un traitement chronologique du sujet qui débute avec le décret de Gratien (1140). Elle identifie l'apparition formelle du binôme potestas ordinis/potestas iurisdictionis à la fin du XIIe siècle et se déploie jusqu'au concile Vatican II en se limitant à l'église catholique d'occident. Le travail tente à chacune des époques de mettre en lumière les réalités diverses que recouvrent les deux notions, les relations qu'elles entretiennent entre elles et la place qu'occupe la distinction dans les débats théologique-canoniques. Il met en évidence la séparation progressive qui s'opère entre les deux catégories. Un dernier chapitre dresse un bilan de cette herméneutique historique et mesure les répercussions de la séparation pour l'ecclésiologie. Etant donnée la multiplicité des significations revêtues par la distinction au cours de son histoire et l'affinité qu'elle entretient avec un paradigme théologique né au XIIe siècle et qui n'est plus le nôtre aujourd'hui, la thèse en vient à recommander de ne plus faire usage de la distinction entre pouvoir d'ordre et pouvoir de juridiction en théologie. Cette position a été implicitement adoptée par le concile Vatican II qui n'utilise pas la distinction. La non-réception sur ce point des choix conciliaires par certains théologiens et canonistes entraine le doctorant à étudier les débats du concile sur la question pour tenter d'en saisir la raison. Par le biais d'une analyse historique, la thèse mesure les répercussions de la séparation entre pouvoir d'ordre et pouvoir de juridiction aussi bien du point de vue des relations entre théologie et droit canonique que du point de vue d'une épistémologie du droit canonique.

  • Titre traduit

    An ecclesiological evaluation of the distinction between the power of order and the power of juridiction


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Les Ed. du Cerf à Paris

Pouvoir d'ordre et pouvoir de juridiction : histoire théologique de leur distinction


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., (466 f).
  • Notes : Publication autorisée par le jury.
  • Annexes : Bibliogr. ff. (425-459), 619 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4986
  • Bibliothèque : Institut catholique de Paris. Bibliothèque de Fels.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5197
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Les Ed. du Cerf à Paris

Informations

  • Sous le titre : Pouvoir d'ordre et pouvoir de juridiction : histoire théologique de leur distinction
  • Dans la collection : Cogitatio Fidei , 228 , 0587-6036
  • Détails : 1 vol. (505 p.)
  • Notes : Edition commerciale.
  • ISBN : 2-204-07096-3
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. [465]-498
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.