Byzance dans la littérature néo-hellénique des XIXe et XXe siècles : itinéraire et représentation dans la production savante de 1830 à 1950

par Sophie Leontiadou

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Michel Saunier.

Soutenue en 2001

à Paris 4 .


  • Résumé

    A la formation du nouvel état grec après quatre siècles d'occupation ottomane, les grecs modernes furent littéralement obligés de "découvrir" Byzance et de l'admettre comme faisant partie intégrante de leur histoire. L'itinéraire de Byzance dans les lettres néo-helléniques connut deux grandes étapes. La première, allant de 1830 à 1880, fut celle de sa découverte ; dominée par les vifs conflits des universitaires sur la grécité de Byzance ainsi que sur l'unité diachronique de la civilisation hellénique, elle ne donna naissance qu'à un nombre réduit d'œuvres puisant dans l'histoire byzantine. La seconde est celle de son affermissement total élaboré après 1910 mais préparé dans les années transitoires de 1880 à 1910 au cours desquelles Byzance comme source d'inspiration connut son apogée, engendrant un grand nombre d'œuvres, en raison du nationalisme dominant et de la nouvelle ère inaugurée dans le domaine des études byzantines. Dans son itinéraire dans la littérature néo-hellénique des XIXe et XXe siècles, Byzance traversa différentes phases. A la Byzance "révolutionnaire" de Jean Zambelios (Constantin paléologue, 1833, école ionienne) succéda la Byzance "romantique" de Vernardakis (Eikasia, 1856) et de Cléon Rangabe (Julien l'apostat, 1865), une Byzance "nationaliste" qui atteindra son point culminant avec Palamas (La flute du roi, 1910), la Byzance de Constantin Cavafy, celle-ci cédant sa place à une Byzance fournissant le cadre de recherches métaphysiques (Kazantzakis), et enfin à une Byzance "réaliste" et décidément plus proche des sources (génération de 1930), trahissant néanmoins les hantises, les craintes et les espoirs des auteurs aussi bien que ceux de l'époque.

  • Titre traduit

    Byzantium in the 19th and 20th centuries neo-Hellenic literature : itinerary and representation in learned output from 1830 to 1950


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 515 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 343 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4983

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5156
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.