Stendhal et le ridicule

par Pierrette Pavet-Jorg

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Crouzet.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Tout commence avec don Quichotte et le misanthrope. Le premier amène Stendhal à privilégier le "sourire", plein de sympathie pour la personne raillée. Le misanthrope l'invite à une critique du rire où l'attention aux autres éclipse le propre plaisir des rieurs. Précisément le roman, mieux que la comédie, laisse s'épanouir le lyrisme du moi. A l'exemple de Cervantès, Stendhal perçoit aussi dans le ridicule un problème du roman, surtout quand il est roman d'amour : ironie épique, héroï-comique et ironie romanesque se superposeront dans son œuvre. Cette approche le met à la croisée de différentes traditions, parfois en porte-à-faux avec le romantisme. L'égotisme, la chasse au bonheur, l'énergie, l'amour font tous une large place au ridicule comme à un enjeu du plaisir et du bonheur beylistes, autant dire de son esthétique. Le héros stendhalien oppose ses ridicules singuliers aux ridicules communs. Ses chutes de cheval et autres accidents humiliants relèvent de la grâce. On peut reconnaitre une nuance entre le ridicule au masculin et le ridicule au féminin, celui des héroïnes naturelles. Le naturel est justement une obsession de Stendhal dans son style même. Cela peut l'amener à laisser la place à l'accident et à l'incorrection, par exemple avec le motif récurrent de la faute d'orthographe. La grâce dans le comique, c'est aussi la rencontre harmonieuse du sérieux et du non-sérieux (celle de l'opéra bouffe), ou encore la réversibilité vertigineuse et imprévisible des définitions du ridicule. Ironiste, Beyle dépasse l'ironie dans une poétique du ridicule ou retentit le rire de l'âme.

  • Titre traduit

    Stendhal and the ridicule


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Eurédit à Paris

Stendhal et le ridicule


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 486 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 255 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4956

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4613
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Eurédit à Paris

Informations

  • Sous le titre : Stendhal et le ridicule
  • Détails : 1 vol. (467 p.)
  • ISBN : 978-2-84830-179-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 441-459
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.