Lettres de cyniques : étude des correspondances apocryphes de Diogène de Sinope et Cratès de Thèbes

par Frédéric Junqua

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Simone Follet.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le corpus des lettres pseudépigraphes de Diogène de Sinope et Crates de Thèbes dont cette thèse livre un commentaire, accompagné du texte grec révisé et annoté et d'une traduction, comprend 51 lettres de Diogène et 36 de Crates. Cet ensemble apocryphe dû à différents auteurs (anonymes) a vraisemblablement été composé entre le 1er s. Av. J. -C. Et le IIe s. Ap. J. C. Et constitue un des rares témoignages littéraires du cynisme à l'époque impériale. Les lettres sont d'abord étudiées dans leur rapport avec la tradition biographique telle qu'on peut l'appréhender à travers le matériau anecdotique colporté par les chries : elles ne s'en distinguent que par certaines lacunes. L'accent est surtout mis ensuite sur la défense de la vie cynique présentée dans les lettres et leur projet de faire accepter le cynisme comme une philosophie à part entière : l'analyse successive des argumentations développées pour défendre la conception du « raccourci » et de l'ascèse cyniques, l'accoutrement cynique et la pratique de la mendicité fait apparaitre certains points de convergence avec l'idéalisation stoïcienne du « cynique » à l'époque impériale, mais permet aussi de dégager certaines spécificités cyniques. Les positions adoptées dans les domaines social, politique et religieux sont relativement fidèles à ce qu'on connait du cynisme, mais trahissent parfois des influences extérieures ou rhétoriques. Enfin, ces lettres, souvent identifiées à des exercices d'école, sont examinées d'un point de vue littéraire et du point de vue de leur appartenance au genre épistolaire. Les éléments fortement parénétiques repérables dans bon nombre de ces textes rendent vraisemblable leur usage à des fins de propagande cynique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 704 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 310 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5009

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4602
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.