Les Koina sous le principat (Ier-IVème siècle après Jésus-Christ) : étude historique et prosopographique

par Élise Lewartowski

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Pierre Martin.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les Koina profondément ancrés dans la tradition grecque connaissent encore de belles heures sous le principat. Ces communautés - c'est en effet le terme que nous privilégierons pour les dénommer - ont différents statuts aussi bien historiquement que géographiquement. Cette richesse statutaire engendre bien sur des situations variées sans empêcher pour autant une certaine unité. L'étude de la vie interne des Koina le prouve. Quant à l'intense activité religieuse et aux pratiques politiques des Koina, elles démontrent un réel souci de se faire entendre. Les orientaux acceptent la domination romaine et les Koina aussi sans pour autant négliger leurs intérêts. Intermédiaires privilégies entre les populations locales et les autorités romaines, les Koina bénéficient en leur sein de l'engagement des notables locaux ; des notables locaux qui paraissent d'ailleurs omniprésents dans la vie des grecs de l'époque impériale employant leur richesse et leur disponibilité sociale au service de leurs communautés mais aussi de leurs cites, d'associations ou de particuliers. En retour ce personnel communautaire, - en contact avec les autorités romaines, acquiert plus facilement les tria nomina et la possibilité d'intégrer le cursus honorum, même si seulement une minorité de membres de Koina restent célèbres pour avoir mené des carrières d'administrateurs brillantes au sein de l'empire. Parmi ces notables au service des Koina, une place à part doit être faite aux intellectuels qui s'investissent eux-aussi volontiers dans ces communautés régionales, provinciales ou supra-provinciales, souvent pour être mieux à même de défendre les valeurs de l'hellénisme. Cependant entre le Ier siècle et la fin du IVème siècle les Koina disparaissent ou se transforment allant, avec la formation d'un empire chrétien, vers une lente sécularisation. Le court règne de Julien ne saura enrayer le processus ; les Koina perdent leur valeur religieuse mais l'idée de représentativité et le gout des festivités perdurent ; les valeurs de l'hellénisme ne s'éteignent donc pas brutalement.

  • Titre traduit

    The Koina under the principate (1st-IVth century) : historical and prosopographical study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1018 p.
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : 704 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4895
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.