Les alexandrins de Rimbaud : mètre et rythme

par Makiko Ueda

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Murat.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Il est établi que la régularité métrique est préservée jusqu'à la fin des poésies et qu'un dérèglement métrique considérable se produit dans les derniers vers. Mais c'est à l'intérieur même des poésies que la nouvelle poésie commence. Notre étude rythmique sur les alexandrins (forme qui permet la plus grande variation rythmique des vers français, et qui occupe 60% des vers rimbaldiens) tend à décrire cette gestation, tout en essayant de rendre compte de la corrélation entre la mutation rythmique et les autres phénomènes. L'exposé est fondé sur trois enquêtes quantitatives. Les deux premières sont des évaluations du rythme non métrique à travers la ponctuation (méthode proposée par Jean Cohen et relevé métrico-ponctuométrique de Benoit de Cornulier). La dernière est une évaluation des taux des vers qui renforcent le régime binaire. Plusieurs questions d'ordre méthodologique sont posées : le rapport qu'entretient le rythme non métrique avec le mètre ou avec la ponctuation, la portée de la notion de concordance. Des questions propres au corpus sont aussi envisagées : les problèmes de textes transmis sous forme de manuscrits, les effets de l'oralité, l'emploi des éléments graphiques. Outre la baisse générale de la concordance, on note un cycle de poèmes sous-ponctués, comportant des hiérarchies syntaxiques et des chaines sonores développées, et un autre de textes sur-ponctués où le régime du discours glisse du récit vers le théâtre. Dans les deux s'opère un transfert partiel de la fonction de la création sémantique de la phrase aux mots et à leurs liens métonymiques. Les nouvelles figures rythmiques participent à la création du sens au lieu de l'accompagner. L'ensemble des innovations rythmiques des poésies vise à transformer la « prose dans le vers ».

  • Titre traduit

    Arthur Rimbaud's alexandrines : metre and rhythm


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 562 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 86 ref.

Où se trouve cette thèse ?