La présence culturelle de la France aux États-Unis (1944-1963)

par Laurence Saint-Gilles

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges-Henri Soutou.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    A la liberation, l'affirmation de la presence culturelle francaise conditionne le prestige de la nation francaise et le retour de la confiance et de l'amitie americaines. Celles-ci sont desormais indispensables a la france qui, tout en defendant son rang, est desormais placee vis-a-vis des etats-unis dans une position de sujetion qu'elle n'a encore jamais connue. En effet, pour assurer son ravitaillement, sa reconstruction et sa modernisation, la france a un besoin vital de l'aide americaine qui lui est egalement indispensable pour conserver sa stabilite politique et repousser la menace d'une subversion communiste. Elle compte aussi amener les etats-unis a s'engager pour assurer sa securite face a l'allemagne et face a l'urss et espere obtenir leur assistance militaire pour assurer une issue victorieuse a la guerre qu'elle mene dans les territoires indochinois. Or, toutes ces interventions necessitent un vote des congressmen en accord avec leur opinion publique qui exerce, de ce fait un veritable veto su toutes les questions decisives pour l'avenir de la france. Mais l'implication americaine dans les affaires francaises ne traduit pas un rapprochement entre les peuples. Au contraire, des la fin de la guerre, les autorites francaise craignent de voir renaitre des mouvements de francophobie susceptibles de reveiller les tendance isolationnistes des americains et de compromettre les interets francais. L'existence d'un courant d'opinion hostile a la france ne menace pas seulement les objectifs de la diplomatie francaise, il condamne aussi ceux de washington. Ainsi, le role de l'opinion americaine permet de prendre la mesure de l'enjeu que represente l'affirmation d'une presence culturelle francaise aux etats-unis. Il s'agit de faire renaitre un mouvement francophile en misant non seulement sur l'amitie des elites mais en pariant sur les forces vives de la societe americaine : les masses et la jeunesse. Relever un tel defi suppose de reussir un autre pari consistant a revolutionner l'image de la france dans les mentalites americaines en inculquant l'idee d'une france nouvelle capable d'assumer le poids de son heritage historique et artistique et d'affirmer sa volonte de jouer un role dans la resolution des grands problemes contemporains.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par L'Harmattan à Paris

La présence culturelle de la France aux Etats-Unis pendant la guerre froide : 1944-1963


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 556 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 190 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4900

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3156
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4704
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : La présence culturelle de la France aux Etats-Unis pendant la guerre froide : 1944-1963
  • Dans la collection : Culture et diplomatie
  • Détails : 1 vol. (286 p.)
  • ISBN : 978-2-296-04211-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 285-286
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.