Chateaubriand traducteur : de l'exil au Paradis perdu

par Marie-Elisabeth Veto-Bougeard

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    De ses essais fragmentaires de jeunesse à la traduction intégrale de Paradise lost en 1836, le fait traductif tient dans sa vie un rôle essentiel. Depuis l'exil en Angleterre, et ses traductions d'abord alimentaires, un cheminement le mène des extraits (Contes ossianiques, Beattle, etc. ) jusqu'à Milton qui a exercé sur lui une forte emprise littéraire, politique et religieuse : cette quête de soi qu'est la traduction a sur son œuvre propre des retentissements importants. Mais par sa revendication à provoquer une "révolution dans la manière de traduire", Chateaubriand pose son activité hors du seul domaine de l'expérience personnelle : les caractéristiques de son projet, les comptes, rendus de l'époque et les pratiques des traducteurs antérieurs et postérieurs révèlent de fait son caractère novateur, mais aussi les contradictions de sa position qui reste assez isolée dans cette période charnière pour le fait traductif. Une révolution se produit néanmoins dans sa pratique de traduction, entre le conformisme des débuts et la littéralité surprenante du paradis perdu, littéralité qui se permet aussi, grâce à une stratégie d'effet de calque, des libertés créatrices ; mais la clef de cette traduction réside sans doute dans l'humilité de l'ascèse verbale que s'impose Chateaubriand pour rendre ce texte qui lui est sacré, et qu'il faut relier à un héritage chrétien augustinien de réflexion sur l'esthétique et les pouvoirs de la parole.

  • Titre traduit

    Chateaubriand the translator : from exile to paradise lost


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par H. Champion à Paris

Chateaubriand traducteur : de l'exil au Paradis perdu


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 968 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 488 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4802

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6147
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Chateaubriand traducteur : de l'exil au Paradis perdu
  • Dans la collection : Romantisme et modernité , 91 , 1169-2944
  • Détails : 1 vol. (824 p.)
  • ISBN : 2-7453-1182-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [779]-806. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.