Sainteté féminine, sainteté royale dans le haut Moyen Age occidental (Ve-XIe siècles)

par Claire Thiellet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Rouche.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Plusieurs reines ayant vécu entre le Ve et le XIe siècle sont vénérées comme saintes en occident : Clotilde, Radegonde et Bathilde dans les royaumes mérovingiens, de nombreuses reines anglo-saxonnes dont la plus célèbre est Ethelred, l'impératrice carolingienne Richarde, les impératrices ottoniennes Mathilde, Adelaïde et Cunégonde, les épouses des rois Edgar, Alfred et Edmond de Wessex au IXe siècle et enfin Marguerite d’Écosse au XIe siècle. Les sources qui permettent d'approcher la spiritualité et l'action de ces femmes sont essentiellement des sources hagiographiques, des vitae, confrontées à d'autres sources narratives comme des annales, chroniques ou histoires dont les plus remarquables sont l'histoire des francs de Grégoire de Tours et l'histoire ecclésiastique du peuple anglais de Bede le vénérable. L'idéal de sainteté élaboré par les hagiographes témoigne de constantes remarquables. Il trouve son unité dans le principe de l'imitatio christi, auquel s'adjoignent les figures de Marie et d'Hélène. La sainte reine est médiatrice et gardienne de la memoria au palais comme au monastère. Epouse chrétienne, elle est porteuse de biens spirituels, ce qui débouche sur un véritable engendrement spirituel qui transforme son entourage. L'idéal de la sainte reine se construit cependant progressivement. C'est au Xe siècle, avec la vita chrothildis, qu'émerge l'image d'une reine, épouse et mère, conseillant son époux, contribuant à la conversion de Clovis, et avec lui de la nation franque. La comparaison entre la Gaule et l’Angleterre offre des points communs, mais révèle aussi le maintien de traditions germaniques et matrilinéaires dans les iles britanniques.

  • Titre traduit

    Female sanctity, regal sanctity in the early western Middle Ages (Vth-XIth centuries)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Presses de l'Université Paris-Sorbonne à Paris

Femmes, reines et saintes : Ve-XIe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 698 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 572 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4906
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 752

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3040
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4961
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 428
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Presses de l'Université Paris-Sorbonne à Paris

Informations

  • Sous le titre : Femmes, reines et saintes : Ve-XIe siècles
  • Dans la collection : Cultures et civilisations médievales , 28 , 0760-7113
  • Détails : 1 vol. (421 p.)
  • ISBN : 2-84050-294-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-398. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.