Vers la transparence : création poétique et expérience du sacré dans l'oeuvre d'Octavio Paz, d'Aigle du soleil [1949-1950] au Singe grammairien [1970]

par Paul-Henri Giraud

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Claude Esteban.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'œuvre du poète et essayiste mexicain Octavio Paz (1914-1998) illustre l'une des ambitions cardinales de la poésie moderne : la volonté de "créer", à travers les mots, et en marge de toute foi religieuse, "un nouveau sacré". Critique du langage et création d'une langue, le poème, selon Paz, tend à instaurer un lien avec "ce qui est autre" ["lo otro"] -une "présence", un "silence", une "transparence". Portant sur la période centrale de l'œuvre, la présente étude retrace, en premier lieu, l'élaboration par l'auteur d'une poétique du sacré, laquelle trouve son expression la plus achevée dans un essai de 1956, L'arc et la lyre. Sont ici étudiés, en second lieu, depuis les textes en prose d'Aigle ou soleil ? [1949-1950] jusqu'aux vers et aux versets de La saison violente [1948-1957], la recréation poétique d'un imaginaire mexicain tout imprégné de sèves ancestrales, tant hispaniques que mésoaméricaines, et l'invention d'un véritable mythe personnel : la quête d'une "parole" libératrice et réconciliatrice, la recherche de cet "instant" magique qui ouvre, par-delà la mort symbolique du je et par-delà le temps, sur "le présent", sur "l'autreté" ["la otredad"], sur "l'éternelle vivacité de la vie". Mais l'accomplissement de ce mythe exige une écoute, un dépouillement, une ascèse verbale, comme en témoigne le progressif échelonnement du vers dans deux des livres qui font l'objet de la dernière partie de la thèse, Salamandre [1958-1961] et Versant est [1962-1968]. C'est finalement en Inde que la "parole" s'incarne, pour le poète, dans la femme qu'il appelle "splendeur". Associé à l'imaginaire du tantrisme, ritualisé, sacralisé, le poème, devenu éros, débouche sur le "blanc", sur "l'illumination" : expérience ineffable, dont la prose réflexive du Singe grammairien [1970] offre, en quelque sorte, l'image prismatique.

  • Titre traduit

    Towards transparency : poetic creation and experience of the sacred in Octavio Paz's work, from Eagle or sun? [1949-1950] to The monkey grammarian [1970]


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses universitaires de France à Paris et par [Le Monde] à

Octavio Paz : vers la transparence


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 763 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 374 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4825

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4594
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses universitaires de France et par [Le Monde] à Paris

Informations

  • Sous le titre : Octavio Paz : vers la transparence
  • Dans la collection : Partage du savoir , 1291-8385
  • Détails : 1 vol. (VIII-300 p.)
  • ISBN : 9782-130-53209-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 293-300. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.