L'Instruction pour les jeunes dames (1572) de Marie de Romieu : un traité de savoir-"paraître" à l'usage des femmes

par Claude La Charité et Marie de Romieu

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Mireille Huchon.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse de doctorat comporte deux volets : d'une part, l’édition critique et d'autre part l'étude de l'instruction pour les jeunes dames (1572) de Marie de Romieu. L'établissement du texte suit l’édition originale, la seule vraisemblablement revue par l'auteur, en plus de relever exhaustivement les variantes, tant les additions, les substitutions que les suppressions, des cinq éditions ultérieures (1573, 1597, 1607, 1616 et 1618). Par ailleurs, les notes de fin mettent en valeur, entre autres, les écarts avec la source italienne, les références aux épîtres de Paul, au courtisan de Castiglione, à Ecatonfilea d'Alberti, à L’art d'aimer d’Ovide, au Commentaire au Banquet de Marsile Ficin, aux institutions de la femme de l'humanisme chrétien, en plus de reconstituer le contexte de l'époque, par exemple comment certains préceptes vestimentaires enfreignent les ordonnances somptuaires. L'étude, quant à elle, expose comment cette première traduction française Du Dialogo de la bella creanza de le donne (1539) d’Alessandro Piccolomini constitue une réécriture complète de la source parodique, au point d'offrir la première apologie assumée de l'adultère. Elle met en valeur, dans la perspective de la poétique des genres, le processus par lequel l'auteur transpose le dialogue comique, d'origine pour en faire une « instruction », genre didactique bien représenté au XVIe siècle. En outre, l'introduction explique comment le contexte juridique, c'est-à-dire la quasi complète impunité de l'adultère social, c'est-à-dire la tentation d'usurpation de l'état de noblesse par la bourgeoisie, et politique, c'est-à-dire la transposition du machiavélisme à la sphère économique, a rendu possible une telle apologie dans les années 1570 et démontre tout l'intérêt de ce traité de savoir-« paraitre » subversif, qui constitue, aux yeux de Guillaume Colletet, une « instruction a bien faire l'amour » plutôt « qu'à vivre dans la retenue ».

  • Titre traduit

    The instruction pour les jeunes dames (1572) of Marie de Romieu : a treatise on good-'looking' manners intended for women


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 563 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 191 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4824
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMc 208

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5040
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.