La dimension économique du dialogue euro-arabe, 1974-1990

par Fadila Hamour

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Chevallier.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur les relations économiques entre l’Europe communautaire et les états de la ligue arabe, dans le cadre du dialogue euro-arabe, ouvert en 1973, à l’ occasion du quatrième conflit israélo-arabe et de la crise pétrolière internationale. Ces évènements mettent alors en évidence la dépendance pétrolière considérable de l’Europe à l'égard du monde arabe. A l'instar de sa politique méditerranéenne, contemporaine du traité de Rome, la C. E. E. Entend maintenir ce dialogue dans des limites purement économiques alors que la partie arabe souhaite un engagement de la communauté dans le conflit du Moyen-Orient. A défaut d'un resserrement des liens politiques entre le monde arabe et l’Europe, que peut l'économique pour le politique ? Cette nouvelle diplomatie collective, qui se veut interrégionale et multilatérale n'est cependant pas isolable ; le dialogue euro-arabe s'inscrit dans un environnement international, géopolitique et sécuritaire qu'on ne saurait nier et ces paramètres sont autant d'obstacles à son fonctionnement. L'engagement timide mais réel de la C. E. E. Dans le conflit israélo-arabe révèle à maints égards l'inévitable dimension politique de tous les rapports économiques. Si les échanges commerciaux entre la C. E. E. Et le monde arabe se sont formidablement accrus entre 1974 et 1990, le dialogue n'a ni entraîné de dynamique de développement dans le monde arabe, ni développé la coopération économique. L'absence de politique commune, la division des états membres de la C. E. E. , la faible intégration du monde arabe expliquent ce modeste bilan du dialogue. Si le dialogue euro-arabe consacre la prise de conscience d'une dépendance mutuelle, il révèle aussi l'incapacité politique des douze. La crise du Golfe (août 1990) révèle avec éclat l'impuissance de l’Europe à faire entendre sa voix.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 850 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4745

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3215
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4345
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.