Le chiffre de la vie : essai philosophique sur le code génétique

par Grégory Bénichou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Magnard.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre étude se propose d'analyser l'orée d'une révolution épistémologique dans les sciences du vivant. Jusqu'à présent, la biologie puisait ses clefs d'analyse dans le schème structure-fonction. Or, depuis la découverte du code génétique, le vivant commence à se penser dans le rapport programme-signification. La vision strictement physico-chimique des phénomènes vivants se trouve aujourd'hui confrontée à la question du sens. En effet, les métaphores de << programme >> et de << code >>, introduisent une dimension sémantique au génome. La matière organique ne relève plus seulement d'un agrégat d'atomes, mais s'organise à travers une forme de << langage >>. C'est pourquoi le premier axe de nos recherches tentera d'analyser le code génétique à travers une grille proprement linguistique. Cette clef du langage constitue le nerf de tous nos développements. Ils traverseront différents niveaux interprétatifs : une approche linguistique à travers la métaphore de << programme >> ; philosophique à travers le déchiffrement du << cryptogramme >>, le grand livre de la nature ; puis mystique à travers le << tétragramme >>, le nom ineffable, dont la combinatoire des quatre lettres constitue la grammaire des vivants. Ces trois chapitres s'ouvrent, ensuite, sur un double questionnement métaphysique : celui de la finalité et de la causalité. L'information révèle-t-elle la trace d'une intention ? Entre les signes du message, doit-on lire une signature ? Faut-il reconnaitre dans ce système code le sceau du hasard ou de la nécessité ? L'idée classique d'un plan préétabli, intimement harmonieux et hautement finalisé régnant dans la nature, annonce à travers le programme génétique l'avènement d'une nouvelle << métaphysique du vivant >>. Le sixième chapitre de cette thèse touche le rivage d'une question morale cruciale : celle du libre arbitre. En effet, dans le programme, où loger la liberté si l'homme est programmé ? Jusqu'où obéit-il à ses prédéterminations ? Dans l'intériorité du code s'inscrit également le << chiffre de la liberté >>. Mais si le programme nous laisse agir librement, l'homme peut-il, en retour, agir sur son programme ? Ce renversement convoque le septième et dernier chapitre de notre enquête. La maitrise encore balbutiante du code génétique confronte l'éthique avec elle-même. Elle se déchire entre le respect de l'humanisme et la tentation de l'eugénisme…

  • Titre traduit

    The cipher of life : a philosophical examination of the genetic code


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Editions du Seuil à Paris

Le chiffre de la vie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 554 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 512 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4725
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4093
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Editions du Seuil à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le chiffre de la vie
  • Détails : 1 vol. (317 p.)
  • ISBN : 2-02-052400-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-[318]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.