Le chiffre de la vie : essai philosophique sur le code génétique

par Grégory Bénichou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Magnard.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre étude se propose d'analyser l'orée d'une révolution épistémologique dans les sciences du vivant. Jusqu'à présent, la biologie puisait ses clefs d'analyse dans le schème structure-fonction. Or, depuis la découverte du code génétique, le vivant commence à se penser dans le rapport programme-signification. La vision strictement physico-chimique des phénomènes vivants se trouve aujourd'hui confrontée à la question du sens. En effet, les métaphores de << programme >> et de << code >>, introduisent une dimension sémantique au génome. La matière organique ne relève plus seulement d'un agrégat d'atomes, mais s'organise à travers une forme de << langage >>. C'est pourquoi le premier axe de nos recherches tentera d'analyser le code génétique à travers une grille proprement linguistique. Cette clef du langage constitue le nerf de tous nos développements. Ils traverseront différents niveaux interprétatifs : une approche linguistique à travers la métaphore de << programme >> ; philosophique à travers le déchiffrement du << cryptogramme >>, le grand livre de la nature ; puis mystique à travers le << tétragramme >>, le nom ineffable, dont la combinatoire des quatre lettres constitue la grammaire des vivants. Ces trois chapitres s'ouvrent, ensuite, sur un double questionnement métaphysique : celui de la finalité et de la causalité. L'information révèle-t-elle la trace d'une intention ? Entre les signes du message, doit-on lire une signature ? Faut-il reconnaitre dans ce système code le sceau du hasard ou de la nécessité ? L'idée classique d'un plan préétabli, intimement harmonieux et hautement finalisé régnant dans la nature, annonce à travers le programme génétique l'avènement d'une nouvelle << métaphysique du vivant >>. Le sixième chapitre de cette thèse touche le rivage d'une question morale cruciale : celle du libre arbitre. En effet, dans le programme, où loger la liberté si l'homme est programmé ? Jusqu'où obéit-il à ses prédéterminations ? Dans l'intériorité du code s'inscrit également le << chiffre de la liberté >>. Mais si le programme nous laisse agir librement, l'homme peut-il, en retour, agir sur son programme ? Ce renversement convoque le septième et dernier chapitre de notre enquête. La maitrise encore balbutiante du code génétique confronte l'éthique avec elle-même. Elle se déchire entre le respect de l'humanisme et la tentation de l'eugénisme…

  • Titre traduit

    The cipher of life : a philosophical examination of the genetic code


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Editions du Seuil à Paris

Le chiffre de la vie


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 554 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 512 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4725
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4093
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Editions du Seuil à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le chiffre de la vie
  • Détails : 1 vol. (317 p.)
  • ISBN : 2-02-052400-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-[318]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.