Petrus Borel, l'écriture du mal

par Olivier Rossignot

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Crouzet.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude se propose de redécouvrir l'auteur injustement mésestimé qu'est Petrus Borel. Jeune France, acteur avec Gautier de la bataille d'Hernani, appartenant avec lui au petit cénacle, il est l'un de ces jeunes créateurs fougueux de la première moitié du XIXème siècle qui vécurent l'art comme une lutte au jour le jour. Principalement connu pour avoir écrit Rhapsodies, Contes immoraux et Madame Putiphar, ce « petit romantique » a été un peu facilement relégué au rang d'auteur mineur parmi d'autres, au sein du mouvement frénétique des années 1830. Il n'est pourtant pas uniquement un écrivain du meurtre et de la violence, mais l'instigateur d'une littérature marginale baignant dans la subversion et le pessimisme. Celui qui se dit « détrompeur » substitue à une esthétique et une éthique du bien et du beau la mise en lumière du laid et du mal, tout en se démarquant à la fois de Sade et du romantisme noir. Champavert et son nihilisme, Madame Putiphar et son univers d'enfermement portent indéniablement la même empreinte du désespoir et de la révolte. Son écriture procède à une mise en abyme de la littérature elle-même, a l'instar des ironistes allemands. L'imaginaire est pour Borel le moyen de confier ses hantises, et ne peut créer de barrière entre l'œuvre et l'existence, l'écrivain et l'homme. Qu'il s'agisse de sa vision de la société, de celle de l'histoire et de la réalité, de ses positions métaphysiques, elles convergent toutes vers la même idée : le mal est pour le lycanthrope tout à la fois universel et intérieur.

  • Titre traduit

    Petrus Borel, the writing of evil


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 647 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 215 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4730
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4222
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.