Autoréflexion et communication : à propos d'un changement de paradigme dans la philosophie allemande contemporaine

par Yves Cusset

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Renaut.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Repenser l'unité de la raison, à l'époque moderne de son éclatement en sphères spécialisées, exige aux yeux de Habermas et Apel un changement de paradigme, permettant d'envisager un lien transdiscursif entre les discours spécialisés, comme entre les différents types de prétention à la validité émises dans le langage ordinaire. La rationalité doit être libérée du modelé sujet-objet pour être repensée sous une forme communicationnelle : à partir du telos d'une intercompréhension réussie, validée par une autoréflexion réalisée en commun dans le medium d'une discussion non-contrainte. Ce n'est plus l'autoréflexion du sujet solitaire qui fait l'unité critique et normative de la raison, mais la réflexivité du langage, dont l'usage nous oblige, dès sa forme la plus élémentaire, à l'égard d'une communauté illimitée de communication. Voilà qui fait doublement problème au regard des conditions théoriques du changement de paradigme en question. Si l'on se situe dans la perspective herméneutique de Gadamer, rien ne nous oblige à associer la réflexivité du langage à l'idéal normatif de la communication, plutôt qu'à la facticité de notre monde vécu. Et si, à l'instar de Henrich, on s'efforce délibérer la figure du sujet des apories de la réflexion, rien ne nous empêche de penser cooriginairement rapport à soi du sujet et intersubjectivité de la communication. Cette double problématisation n'est pas seulement une double impasse pour le modèle de la communication, elle invite aussi à ressaisir dans le monde vécu les conditions limitatives de la normativité communicationnelle, ainsi qu'à éclaircir l'implication réciproque de l'autonomie subjective et de l'engagement communicationnel. Ainsi peut-on tenter de procéder à un réaménagement du modèle de la communication à partir de la double perspective d'une théorie renouvelée du sujet et d'une herméneutique du monde vécu. On verra se dégager de là les conditions normatives d'une communication repensée sur le mode de l'ironie.

  • Titre traduit

    Selfreflection and communication : on a paradigm shift in contemporary German philosophy


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 569 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 249 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4701
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4124
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.