Réalité et idéal dans l'œuvre romanesque de Friedrich Maximilian Klinger : particulièrement Voyages avant le déluge, Histoire d'un allemand et Fragments (Reisen vor der sundfluth, Geschichte eines deutschen der neuesten zeit,Bbruchstucke aus einer handschrift das zu fruhe erwachen des genius der menschheit : contribution à l'étude du roman allemand a la fin du XVIIIe siècle (spataufklarung)

par François Colson

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Roland Krebs.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Établi en Russie depuis 1780, Friedrich Maximilian Klinger, auquel ses contemporains ne prêtèrent guère d'attention, consacra dix années de sa maturité a la forme romanesque qu'il choisit pour explorer la place du sujet dans le monde. Centrant son interrogation, comme tout le XVIIIe siècle, sur l'aspect moral, il surmonte la tentation de détourner le regard d'un monde ou le mal semble prévaloir et entreprend de regarder l'homme tel qu'il est, dans son abjection et sa grandeur. Chaque roman illustre un point de vue partiel qui, recompose dans un ensemble, embrasse les différents aspects d'une humanité que veillent des monstres. Trois romans retiennent notre attention. Voyages avant le déluge est une succession de tableaux satiriques des sociétés sous le voile du conte. Le personnage principal en découvre les fondements pendant ses tribulations. Son récit que transmet un poète oriental, est une satire de l'égoïsme, de la vanité et du fonctionnement des états ou mécanique et philosophie font bon ménage. Restaurer l'image divine, se révèle impossible. Plus tragique est y histoire d'un allemand qui commémore le parcours d'un héros poète de la vertu, dont l'individualité est broyée, a l'instar de son modelé Jean-Jacques Rousseau, par une société ou les tensions sont portées a leur paroxysme en Allemagne par l'irruption de la révolution française. L’allégorie du génie de l'humanité, dans fragments, consacre l'incompatibilité du rêve de formation et d'une réalité qui rivalise avec le monde infernal. La divinité oppose un silence terrifiant à son interrogation. Alternant distance ironique et gravite, Klinger doute de l'efficacité de lumières finissantes (spataufklarung). Son expression débouche sur une forme fragmentée, une mosaïque ou le lecteur est laisse devant l'énigme du monde et la responsabilité d'une action impérieuse mais a la mesure humaine. Dans l'accomplissement de son seul devoir, l'homme témoigne de son énergie morale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 527 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 369 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4698
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.