Le babel des silences et des mots : le langage dramatique dans "Play", "Come and go", "Not I", "That time", "Footfalls" et "Rockaby" de Samuel Beckett

par Hélène Lecossois-Guéritée

Thèse de doctorat en Théâtre

Sous la direction de Claude Jacquet.

Soutenue en 2000

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le texte de theatre confronte le spectateur a un reseau complexe de signes a la fois visuels, acoustiques, cinetiques. . . La scene de play, come and go, not i, that time, footfalls et rockaby nous fait encore percevoir cet amalgame de signes, ce << babel de silences et de mots >>. Cette etude se veut une analyse de tout ce qui fait sens au theatre, de tous les mecanismes qui entrent en jeu lors de la representation, des elements aussi bien verbaux que para-verbaux de la mise en scene. Beckett s'applique a mutiler la langue. On assiste a une decomposition progressive de la syntaxe ; l'aposiopese, la repetition, l'ellipse sont autant de figures qui temoignent des disjonctions de la langue et qui contribuent a vider peu a peu les mots de leur contenu semantique. La musicalite du phoneme est exaltee et le texte de theatre se transforme en une sorte de composition musicale. A aucun moment le texte dramatique beckettien ne nous laisse oublier l'aspect sensible, sensuel meme, de la representation. Aux echos linguistiques, beckett fait correspondre et oppose, tour a tour, des echos sonores et visuels. Il nous met en presence d'un espace vide, dans lequel il place des personnages fantomatiques. La lumiere crepusculaire revele, a peine, des corps fragmentes, voiles. Pourtant, ces residus corporels refusent obstinement de s'effacer completement. Le rapport des personnages a l'espace et a leur corps pose, avec une acuite accrue, la question de la presence et de l'identite. Le morcellement affecte aussi le recit et interdit, des lors, la passivite au lecteur-spectateur. Le jeu des references intertextuelles, les multiples interpretations possibles, la richesse et la polysemie de ce texte minimal l'impliquent necessairement dans la construction et l'appropriation du sens. Les << dramaticules >> s'apparentent a une reflexion sur l'experience theatrale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 398 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D4 279
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.