L'autre, le temps et la mort dans trois fictions du milieu du XXème siècle : "El jardin de senderos que se bifurcan" (1941) de J.L. Borges, "Under the volcano" (1947) de Malcolm Lowry, "Le rivage des Syrtes" (1951) de Julien Gracq : la question de la fiction

par Pascal Visset

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue en 2000

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A partir de trois fictions du milieu du vingtieme siecle, el jardin de sonderas que se bifuruin de j l borges, under the volcano de m. Lowry et le rivage des syrtes de j. Gracq, il s'agira d'analyser les formes et valeurs des motifs de l'autre, du temps et de la mort, en tant qu'ils constituent thematiquement les Ŭvres qu'ils saturent, et qu'ils sont le fondement existentiel des personnages. Au travers de cette analyse, l'autre, le temps et la mort apparaitront comme ce par quoi l'existence est determinee au sein de chaque experience individuelle, notamment en fonction des motifs antinomiques du desir et de l'angoisse : la figure d'oedipe sera ainsi consideree comme revelatrice de chacune de ces deux tendances, et par la meme, de l'attitude face a l'autre. Ces differentes questions ameneront a s'interroger sur le rapport au reel comme quete possible du sens : de la lecture a la creation, c'est l'etre-au monde tel qu'il est thematise dans chaque Ŭvre que l'on pourra saisir, depuis l'apprehension de l'univers jusqu'a la fondation de la realite par suite, il apparaitra que la problematicite revelee par l'analyse de l'etre-au monde implique que l'on considere l'objet texte, dans sonrapport a son dehors, afin de devoiler en quoi cette problematicite touche au plus pres la question du litteraire et de la fiction. La figure de l'autre sera alors reconsideree, en tant que question posee implicitement au texte lui-meme et par lui-meme, ce qui conduira l'analyse a aborder la question en soi, comme signe rhetorique de la parole de l'autre. Au travers de ce dernier point, la fiction sera donnee comme etant fondee par la question de l'autre, au double sens du terme, interrogation de l'autre, et question posee par l'autre, fondement du dialogue ethique que revele la fiction. L'enjeu de ce questionnement concerne, comme on le verra dans la conclusion, la place et le sens memes de la fiction dans le devenir historique de l'homme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 440 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.