État, nations et territoires dans les Balkans au XIXe siècle : histoire de la première frontière gréco-ottomane (1827-1881)

par Anne Couderc

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Spyros I. Asdrachas.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    State, nations and territories in the balkans in the nineteenth century. History of the first greek-ottoman boundaries (1827-1881)


  • Résumé

    Cette these envisage les conditions dans lesquelles la premiere frontiere terrestre greco-ottomane fut tracee au moment de l'independance grecque (1821-1832), et etudie les cinquante annees de son histoire, avant le rattachement d'arta et de la thessalie a la grece (1881). Delimitant un etat grec alors restreint au sud de la peninsule balkanique, selon une ligne reliant les golfes d'arta et de volos, cette frontiere est etudiee en tant que zone de contact entre un empire ancien, multi-ethnique et peu centralise, et un etat fonde sous les auspices des grandes puissances (france, grande-bretagne et russie) que l'on organisa sur le modele occidental de l'etat-nation. La periode etudiee, qui est celle de la formation de l'etat en grece mais aussi celle des reformes et de la modernisation de l'etat dans l'empire ottoman (tazimat), a permis d'etudier a l'echelle de la zone frontiere ces deux processus, les resistances qui leur furent opposees, leurs limites respectives et les interactions qu'il y eut entre eux. L'observation de la construction de l'etat moderne ainsi menee du point de vue de la frontiere a permis d'apprehender ce processus selon plusieurs niveaux d'analyse : international et diplomatique, national, regional et local. Elle a notamment mis en lumiere, dans le contexte de la resistance que les reseaux sociaux et militaires locaux, implantes de part et d'autre de la ligne de demarcation, opposerent face aux progres de pouvoirs publics centralises, la relation qu'il put y avoir entre l'organisation de l'etat moderne et l'emergence des nationalismes balkaniques : en l'occurrence la formulation de la grande idee hellenique a partir des annees 1840, l'individualisation de plus en plus consciente d'un groupe albanais au sein de la societe ottomane frontaliere apres la guerre de crimee (1856), et meme un etat ottoman qui au fur et a mesure de ses tentatives de centralisation fut de plus en plus considere, dans ces regions, comme turc et non plus comme ottoman.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (585 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 142 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 15046 (2)
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 15046 (3)
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F (1)
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 643
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.