Les monuments de l'eau : aqueducs, châteaux d'eau et fontaines dans la ville moderne (1661-1791)

par Dominique Massounie

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Daniel Rabreau.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Résumé

    Opération coûteuse et délicate, la distribution de l'eau dans la ville moderne intéresse l'ensemble de la population. Édiles, fontainiers, architectes ou ingénieurs, sculpteurs, artisans maçons, plombiers, serruriers, etc. , participent à l'élaboration et au financement du projet, à la construction des équipements, à la conception, à l'implantation, à la décoration et à l'entretien des édifices. Tout citadin mais aussi les différents corps de métiers dont l'activité nécessite une quantité d'eau plus ou moins importanteaspirent au bien-être et à la commodité qu'une distribution performante représente. L'enjeu financier, technique et du même coup politique est tel que les commanditaires n'hésitent pas à faire appel aux autorités scientifiques parisiennes. L'aqueduc aérien, le château d'eau à caractère monumental et les fontaines commémoratives contribuent également à l'embellissement de la cité. Généralement considére comme simple ornement des places ou des promenades, le monument hydraulique accède, au cours de la seconde moitié du XVIIII e siècle, au statut de monumet public et appartient désormais à la catégorie des monnuments édifiés à la gloire des grands hommes. Théoriciens et praticiens élaborent une architecture et une iconographie nouvelles, appropriées à l'usage quotidien mais aussi aux fonctions symboliques dont l'édifice est nouvellemnt investi. L'inventivité et la liberté dont ils font preuve dans la composition de ces architectures de l'eau confèrent au monument hydraulique un rôle de tout premier plan dans l'évolution des formes et de la théorie architecturale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1138 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 396 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2503
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : CDHT C 810

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4400
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.