Les utilisations du cinabre à Teotihuacan

par Julie Gazzola

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éric Taladoire.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le cinabre est un minéral de sulfure de mercure rouge (HgS), dont on obtient un pigment. Il se forme dans les zones volcaniques, par l'intermédiaire de sources thermales. Il n'existe pas dans les environs de Teotihuacân, mais dans la Sierra Gorda ce qui laisse donc supposer qu'il était l'objet d'échanges. Il fut utilisé principalement dans les domaines rituel et funéraire, identifié par les techniques d'analyse EDS-MEB et diffraction des rayons x. Selon l'étude des inhumations et offrandes avec cinabre, on distingue plusieurs cas d'utilisations du pigment. Il couvre des individus importants, et/ou il est déposé sur les offrandes comme le coquillage, pierre verte, vase stuqué et encensoir. Il n'est pas utilisé dans la peinture murale, mais dans la sculpture. Il est employé pour sa couleur rouge caractéristique, qui rappelle celle du sang. L'emploi du cinabre est aussi attesté dans d'autres civilisations dans les mêmes domaines funéraire et rituel, mais aussi dans la peinture murale, ou bien associé au mercure. Le cinabre aurait pu également être utilisé dans l'écriture, le tatouage ou la médecine. Le cinabre employé à Teotihuacân, a peut-être fait l'objet d'échange. La provenance la plus probable du cinabre reste la Sierra Gorda, même si celui-ci peut avoir d'autres origines. Cette zone riche en gisements reste la plus proche de Teotihuacân. L'exploitation de mines de la région aux temps préhispaniques, a été mise en évidence. Des échantillons géologiques et archéologiques ont été étudiés par des techniques telles que le FIXE et l'activation neutronique, afin de déterminer les éléments en trace. La comparaison de ces éléments permettrait de confirmer les hypothèses des différentes provenances du cinabre. Cette étude reste très incomplète.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (622 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p.467-491. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut des hautes études de l'Amérique latine. Bibliothèque Pierre-Monbeig.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.