Le trafic de la voix : une rencontre de la voix et des arts plastiques, en quete d'une transvaluation de la langue selon nietzsche

par Claire Vonthron

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Geneviève Clancy.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜the œtraffic of the voice, a meeting between voice and visual arts, in search for a transvaluation of the language inspired by nietzsche


  • Résumé

    La recherche consiste d'une part a mettre la voix en regard de certaines pratiques plastiques et d'autre part a confronter la question de la "transmutation de toutes les valeurs", telle qu'elle se presente dans l'oeuvre de nietzsche, a la langue. Quete d'une materialite de la langue et imaginaire de la circulation sont les deux poles du 'trafic' de la voix en correspondance avec la pensee du devenir et de l'eternel retour de nietzsche. La "transvaluation de toutes les valeurs" selon nietzsche serait un renversement, une pratique du retour et du retournement. Cependant, cette immanence n'est pas une conservation statique mais se presente comme volonte vers la puissance. Dans ce changement de perspective projete par nietzsche, on peut s'interroger sur ce que pourrait devenir la langue. Il s'agit de penser avec nietzsche une immanence de la langue. Dionysos, metis, et promethee parrainent cette langue qui se veut a la hauteur de l'insaisissable et de l'indicible. Langue et techniques retrouvent, a titre de mise en oeuvre demiurge de la matiere, l'aspiration a une humanite se transcendant elle-meme. La transvaluation serait le projet d'une generation continuelle des valeurs : on ne pourrait en decouvrir que des figures instables, qui seraient autant de sursauts instantanes. Seule la circularite permettrait de se figurer l'union du devenir et de la presence. En cherchant a saisir la contradiction de la transvaluation, tout en preservant sa duplicite, entre materialite du corps et aspiration au depassement, oeuvre de soi et depersonnalisation, s'impose la figure du cercle, a la fois centre et circonference, concentration et irradiation, plenitude et dynamisme. La transvaluation correspondrait a une mise en oeuvre des valeurs au point ou elles forment un anneau, tournoyant sans cesse les unes vers les autres, en l'espace d'un instant : le "retour eternel" proclame une saintete du corps qui est cle du monde, revelation de sa fonciere duplicite. Entrainee dans cette dynamique enivrante de l'anneau, la langue redevient projection, puissance, grace au 'trafic' de la voix.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (492 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 190 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2564

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4482
  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.