La representation des "elites" (bourgeoise et aristocratie) dans les salons de peinture parisiens entre 1880 et 1914 (exposition nationale des beaux-arts, societe des artistes francais, societe nationale des beaux-arts) : analyse d'un gout social

par Nelly Archondoulis-Jaccard

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Corbin.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette etude porte sur la representation des elites ( bourgeoisie et aristocratie) dans les portraits et scenes de genre aux salons de peinture entre 1880 et 1914. Pour definir les donnees constitutives d'un gout social il est interessant d'aborder l'histoire des representations a travers une manifestation collective : le salon. Il convient d'analyser d'abord la representativite des salons dans ledomaine artistique puis social avant d'etudier les oeuvres elles-memes. L'etude des comptes-rendus des salons par la critique d'art dans les quotidiens permet une approche de l'importance sociale de cette manifestation, des types de public et de la sensibilite a l'oeuvre d'art en tant qu'outil d'une autorepresentation. La deuxieme partie met en relation les propos des critiques, temoins d'une epoque et d'un milieu, et les oeures elles-memes. Les representations masculines donnent dans leur grande majorite des images laborieuses qui transmettent aux contemporains et a la posterite des representations de types ( scientifiques, politiciens. . . ) plus que d'individus et de caracteres. Les representations feminines sont diverses mais tournent autour des deux types fondamentaux de la mere et de la jeune fille insaisissable. Il y a toutefois une evolution de la vision et de la conception de la femme qui passe de l'immaterialite rassurante pour l'homme a une corporalite moderne qui tend a ancrer la femme dans la vie reelle. L'enfant et le couple sont les grandes innovations de cette periode. La representation de l'enfant, au-dela de sa socialisation, est plus authentique, reference affective d'une societe enfermee encore dans les apparences. Celle du couple revele une nouvelle sensibilite familiale dans laquelle les preoccupations individuelles s'affirment au moment ou les travaux de freud commencent a ebranler les schemas classiques de la conception des individus. Quant aux scenes de sociabilite, elles affichent une certitude sociale et collective qui est bien le reflet d'une societe qui veut etre un modele et qui entend transmettre a l'histoire des images de sa serenite et de son harmonie. Le gout qui se revele dans ses auto representations est celui d'une societe sure d'elle, consciente de ses valeurs et de son role dans l'histoire. La construction de l'image de soi se fait a partir d'un besoin d'ideal, d'une conception sereine et ordonnee du monde et du respect des regles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (935 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 584 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Maurice Agulhon (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2000JAC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.