Savoir-faire technique et reconstitution des chaînes opératoires des potiers au néolithique moyen II dans la moitié nord de la France : étude techno-typologique

par Caroline Colas

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Marion Lichardus.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le néolithique moyen II se caractérise par la disparition des décors au profit d'une plus grande diversité des formes. L'analyse typologique basée sur la comparaison des formes et des décors ne suffisant plus pour définir le caractère culturel des productions céramiques, nous avons tenté de préciser la définition des groupes culturels par la reconnaissance de leur technique de fabrication. L'analyse descriptive des céramiques a permis de caractériser les techniques de fabrication et de reconstituer le geste élémentaire afin d'isoler les variations individuelles des normes techniques ou culturelles. Apres avoir vérifier l'absence de réelles contraintes techniques ou physiques, nous avons considéré les choix les plus souvent réalisés comme l'expression culturelle du groupe étudié, ce que nous avons appelé normes ou standards. Le croisement entre les critères techniques et les formes a montré que les chaines opératoires étaient variées, mais se rejoignent toutes par l'aspect général final des vases. Nous avons constaté également que cette période présente des caractéristiques techniques différentes des cultures précédentes et postérieures. La cohésion observée ne provient donc pas de la pérennité des pratiques antérieures et ne peut s'expliquer selon nous que par des contacts soutenus et réguliers entre les groupes. Ainsi, nous avons mis en évidence une proximité technique entre des sites géographiquement et culturellement éloignés. Par ailleurs, l'étude a montré l'apparition de techniques nouvelles : montage des plats a pain par plaques, soudure des cols à l'aide d'un outil et vraisemblablement, l'apparition du moule en tant que support. La confrontation des données techniques nous a également permis de définir quatre groupes techniques qui correspondent aux premiers niveaux de Chassey, a l'ouest, au bassin parisien et a Boury-en-Vexin. Pour ce dernier, une tradition propre au Chasseen septentrional, concernant la moins bonne qualité des finitions, s'est dégagée.

  • Titre traduit

    Technical savoir-faire and reconstruction of potters'chaines operatoires in the middle neolithic ii of the northern half of France : a techno-typological study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (851 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 423-444. Liste des planches

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 00 : 67
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4118
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2447
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.