De l'artificialisme au surrealisme : styrsky et toyen, 1926-1934.

par Françoise Caille

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de José Vovelle.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les peintres j. Styrsky (1899-1942) et toyen (1902-1980) sont des figures essentielles de l'avenement du surrealisme a prague. Le style artificialiste, entre figuration et abstraction, qu'ils creent en 1926 lors de leur sejour parisien, comportent deja des signes d'affinites avec cette orientation future. Toyen elabore des espaces fluides ou la liquidite, surgie des compositions comme des techniques, evoque l'immersion dans la matiere comme on plonge au fond de soi-meme. L'espace eclate de styrsky, profondement lie a sa vision du monde s'allie peu a peu a des processus deleteres et devient revelateur des pulsions de mort a l'oeuvre dans la peinture. La distance qu'ils maintiennent avec le surrealisme est en partie liee a des resistances a l'egard de l'automatisme psychique qui leur semble incompatible avec une pratique qui met l'accent sur le geste, la technique, la matiere et la couleur. Cependant, leur interet pour le reve et l'erotisme constituent deux champs ouverts sur l'inconscient a travers lesquels ils se fraient un chemin vers le surrealisme. Les recits de reve de styrsky apparaissent comme un materiel essentiel quant a la comprehension de son oeuvre et presentent les memes signes que son oeuvre plastique ou ses poemes. Les productions poetiques de styrsky sont moins soumises a la premeditation que ses tableaux ; construites sur des associations libres, elles prennent un aspect enigmatique caracteristique des textes surrealistes. Enfin, avec les textes poetiques en prose du debut des annees trente qui celebrent le desir et la femme aimee, styrsky developpe une thematique privilegiee du surrealisme. La peinture de toyen evolue vers un travail sur une matiere plus dense. Elle developpe des images nocturnes, lieux favorables au brouillage des reperes. Comme le vide et la coupure servent de toile de fond aux reves de styrsky, le creux et la fissure deviennent le theatre des visions oniriques de toyen et contiennent une dimension erotique manifeste. L'evolution de la peinture de toyen et styrsky passe par un abandon des structures planes de l'artificialisme pour des images plus realistes et illusionnistes et d'autres artistes autour d'eux suivent le meme chemin mais ils n'adhereront pas au surrealisme. Toyen et styrsky seront les seuls peintres du groupe fonde a prague en 1934.

  • Titre traduit

    From artificialism to surrealism, styrsky and toyen, 1926-1934.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (470 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 210 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2435

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3935
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.