Capacite, force et puissance : sur la genese et les sens de la notion aristotelicienne de dynamis

par David Lefebvre

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Rémi Brague.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Capacity, strength and potency about the genesis and meanings of aristotle's notion of dynamis


  • Résumé

    La difference de la puissance et de l'acte constitue l'une des marques propres de la philosophie d'aristote. Si energeia et entelecheia sont des neologismes formes par le philosophe, dynamis, terme tres ancien appartenant au vocabulaire grec courant, comporte, au contraire, une variete de sens qui rend la comprehension de son usage philosophique chez aristote souvent difficile. Est-il possible d'articuler ces sens, dont certains sont consideres comme metaphoriques par aristote ? la difference traditionnelle entre la puissance comme principe du changement et comme sens de l'etre ne recouvre-t-elle pas d'autres articulations ? une etude des principaux textes, poetiques, medicaux, historiques et philosophiques, ou dynamis etait directement implique, a ete entreprise en suivant un fil conducteur dicte par un emploi dominant de ce terme. Il a ete egalement necessaire de mesurer l'heritage platonicien, pour mieux comprendre la critique aristotelicienne de la puissance, qui met en valeur l'indetermination de la puissance, sans pour autant renoncer aux sens de capacite et de force.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (597 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 726 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.