Liberte et objectivite dans l'economie politique pure de leon walras : essai epistemologique sur la conciliation d'un imperatif moral et d'une exigence scientifique

par Vincent Lhuillier

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jérôme Lallement.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .

  • Titre traduit

    Freedom and objectivity in leon walras's pure economics


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les elements d'economie politique pure constituent la piece maitresse de l'edifice theorique ela♭ bore par leon walras. Ce texte est aujourd'hui considere comme le fondement des recherches modernes en equilibre general. La publication recente des oeuvres completes illustre toutefois l'importance qu'il y a a ne pas delaisser le reste des ecrits walrasiens. Et ce, d'autant plus qu'en ce qui concerne ce premier ouvrage, les controverses interpretatives demeurent nombreuses et profondes. Citons dans le desordre les problemes suivants : quel statut walras accorde-t-il au juste a sa notion de tatonnement ? ; sur quels arguments fait-il reposer son affirmation selon laquelle les ajustements convergent ? ; le numeraire est-il une simple hypothese theorique ad hoc ou possede-t-il une significationparticuliere ? ; qu'est-ce qui motive son choix d'admettre une mesure cardinale des utilites ? ; la monnaie est-elle requise pour assurer le bon fonctionnement du modele d'economie pure ? ; l'analyse du capital a-t-elle un interet, ou bien le caractere fon♭ damentalement atemporel de l'approche walrasienne suffit-il a disqualifier par avance sa tenta♭ tive pour en rendre compte ? ce travail se propose precisement de revenir sur toutes ces questions en partant du principe que le texte seul des elements ne suffit pas a les trancher ou tout au moins qu'il n'en epuise pas la signification. De ce point de vue, un detour par la philosophie indique la presence au coeur de la reflexion walrasienne d'une problematique assez courante a l'epoque depuis kant : celle de la conciliation entre l'objectivite des lois scientifiques et la liberte des choix individuels. Cette pro♭ blematique, rebaptisee ici problematique de la liberte, s'articule immediatement aux premieres analyses que walras developpe en economie pure au cours des annees 1860. On la retrouve par la suite a tous les niveaux des elements, confirmant ainsi qu'il n'a jamais delaisse son objectif initial : integrer la liberte comme finen soi dans son modele.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (434 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 416-426

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : P00-101
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.