Metabolisme et fonctions de l'acide myristique dans l'hepatocyte de rat en culture primaire

par VINCENT RIOUX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de PHILIPPE LEGRAND.

Soutenue en 2000

à l'ENSA RENNES .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'acide myristique (c14 : 0) est present en faible quantite dans les tissus animaux (1% des acides gras) mais relativement abondant dans la matiere grasse laitiere (7-12%). Le metabolisme et les fonctions de l'acide myristique sont mal connus. Ce travail a consiste en une etude metabolique et fonctionnelle de l'acide myristique dans l'hepatocyte de rat en culture primaire. Nos resultats montrent que l'acide myristique d'origine alimentaire est la source majeure de cet acide gras dans le foie : la biosynthese hepatique d'acide myristique a partir d'acetyl-coa et par retroconversion d'acide palmitique est faible. L'etude du metabolisme des acides myristique, palmitique et laurique exogenes indique que ces acides gras n'ont pas le meme devenir dans la cellule : leur captage, leur incorporation dans les lipides, leur niveau de -oxydation, leurs vitesses d'elongation et de desaturation sont differents. L'acide myristique possede un avenir court dans la cellule : il est a la fois rapidement -oxyde et rapidement allonge en acide palmitique. De plus, un apport en acide myristique n'induit pas la production de cholesterol. Ces donnees ne vont pas dans le sens d'un effet negatif de l'acide myristique alimentaire, par rapport aux autres acides gras satures, sur les aspects etudies. Ce travail amene egalement des informations originales sur les fonctions de l'acide myristique. Dans l'hepatocyte, l'acide myristique se lie de facon covalente a plusieurs proteines. Nous montrons la myristoylation n-terminale (liaison amide) de la sous-unite d'une proteine g heterotrimerique, et l'acylation laterale (liaison thioester ou ester) de proteines du cytosquelette (actine, cytokeratine) et de petites proteines g. L'acide myristique exogene pourrait aussi etre le precurseur de l'acide palmitique qui est utilise pour l'acylation de ces proteines. L'acide myristique aurait donc un role essentiel dans l'activation de certaines proteines et dans la regulation de plusieurs fonctions cellulaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 p.
  • Annexes : 280 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.