Approche biologique du bien-etre chez l'animal d'elevage en systeme intensif : cas de la truie gravide dans differents systemes de logement

par FRANCOISE ONOF POL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de PHILIPPE VANNIER.

Soutenue en 2000

à l'ENSA RENNES .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le bien-etre (be) des truies en elevage intensif a ete teste dans plusieurs experiences. Dans une premiere experience methodologique, la cinetique d'excretion du cortisol urinaire (cu) a ete mesuree sur dix truies gravides suite a une induction a l'acth. Dans une deuxieme experience comparative, 128 truies ont ete reparties, pendant leur premiere gestation, pour moitie en stalles individuelles (si) et pour l'autre moitie en cases collectives (cc). Leur cu a ete mesure en debut et fin de gestation puis compare aux autres criteres d'evaluation du be comme le comportement ou les blessures cutanees. L'experience s'est poursuivie au cours de la deuxieme gestation pour 51 truies. Dans une troisieme experience, le comportement de 66 truies a ete etudie au moment du regroupement, en debut de deuxieme gestation. Ces truies etaient en cc en premiere gestation puis en si entre les gestations. Dans la premiere experience, aucun rythme circadien du cu n'a ete observe le jour precedant le test a l'acth. Le cu a commence a augmenter deux heures apres l'injection d'acth puis est revenu a un taux de base le lendemain. Dans la deuxieme experience, le cu des truies logees en si tendait a etre superieur en fin de gestation a celui des truies logees en cc (8,08 vs. 4,61 g/g de creatinine, p = 0,083) et leurs comportements stereotypes etaient plus frequents. Les blessures corporelles dues aux bagarres etaient plus frequentes chez les truies en cc. Aucune correlation n'a ete etablie entre le niveau de blessures corporelles et le cu, mais une correlation positive a ete constatee entre le cu et le nombre d'observation de stereotypies. Le cu a ete dose par deux methodes : un test de competition enzymatique et une methode de chromatographie liquide haute pression. Les deux methodes ont montre des resultats correles (r 2 = 0,6). La troisieme experience montre que les truies ayant deja cohabite se battent moins au moment de la mise en groupe puis dans les jours qui suivent que celles n'ayant jamais cohabite. Ces resultats suggerent que le cu est un critere supplementaire dans l'evaluation du be animal. Ils soulignent les avantages et les inconvenients de chacun des systemes de logement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 105 p.
  • Annexes : 152 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.