L'-inhibine, un suppresseur de tumeur dans la cellule de sertoli. Regulation de l'expression des genes sertoliens

par PASCAL LOPEZ

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de FRANCOIS CUZIN.

Soutenue en 2000

à Nice .


  • Résumé

    Dans les souris transgeniques, pylt, construites au laboratoire, l'expression de la proteine immortalisante grand t du virus polyome est placee sous le controle des regions regulatrices virales. Le transgene independamment du site d'integration est exprime dans les testicules (cellule de sertoli et cellules germinales). Ces souris sont asymptomatiques et fertiles durant la majeur partie de leur vie, cependant a partir de l'age de 14 mois, tous les males developpent des tumeurs de sertoli bilaterales. Le developpement tardif des tumeurs indique que plusieurs evenements sont necessaires a la progression tumorale et la stricte correlation entre l'age et l'apparition de la tumeur suggere que certains de ces evenements pourraient etre lie au vieillissement. L'utilisation de ce modele experimental murin, ou le developpement de tumeurs peut etre suivi in vivo et ou il est d'autre part possible de travailler sur des lignees cellulaires tumorales etablies en culture (45t-1), a permis de proposer que la deregulation transcriptionnelle de sous unite alpha de l'inhibine (-inhibine) soit un des evenements additionnels participant a la progression tumorale des souris pylt. En effet, les tumeurs et les lignees montrent une production tres diminuee d'-inhibine et la re-expression forcee dans des clones transfectes de la lignee 45t-1, restaure un controle de croissance strict (arret a confluence). Ce resultat confirme dans un type cellulaire differencie, la cellule de sertoli du testicule, la fonction de suppresseur de tumeur qui avait ete suggeree pour ce gene. Chez l'animal, l'accumulation de l'arnm de l'-inhibine est aussi reduite dans les testicules ou la proteine pylt est exprimee et d'autre part, avec l'age, la production d'-inhibine diminue chez la souris male, atteignant ainsi au cours du vieillissement un niveau critique dans les lignees transgeniques. La diminution du niveau de l'arnm a ete expliquee par un effet represseur de la proteine pylt sur le promoteur de l'-inhibine, mis en evidence par des experiences de cotransfection. La presence de similarites de sequences entre le promoteur viral et le promoteur de la l'-inhibine contenant des boites gpuggc, permet de proposer un modele de competition entre un regulateur transcriptionnel de la cellule de sertoli et la proteine grand t. Cette hypothese a l'avantage d'expliquer a la fois la repression de l'activite du promoteur de l'inhibine due a l'action de pylt et l'activation du promoteur viral dans le testicule des souris transgeniques pylt. De plus, sur cette region d'homologie se fixent des proteines specifiques du testicule et la mutation des boites gpuggc diminue fortement l'activite basale du promoteur de l'-inhibine a tel point qu'il est difficile de dire si ce promoteur mute est devenu insensible a l'effet negatif de grand t. Le criblage d'une banque d'expression de testicule, avec cette region d'homologie a permis d'isoler plusieurs genes. Quatre de ces genes ont ete caracterises et un d'entre eux semble etre un bon candidat dans ce modele de competition. Ce gene est exprime dans la cellule de sertoli et la proteine correspondante est capable de se fixer specifiquement sur les sites gpuggc du promoteur de l'inhibine. En effet, le complexe adn/proteine n'est pas deplace par un competiteur ou ces sites sont mutes. Enfin il semble que cette proteine est capable de reguler positivement l'activite du promoteur de l'-inhibine. Cette proteine contient un domaine coil-coiled, une sequence a doigt de zinc a son extremite carboxy terminale et pourrait etre l'homologue murin du gene rnf6 recemment isole chez l'homme (macdonald et al. , 1999).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 205 p.
  • Annexes : 416 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE5394
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE5394bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.