La pacification des sociétés divisées, un apport des sociétés belge, neerlandaise et luxembourgeoise à l'Union européenne

par Félicitas Guillot

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Christian Bidégaray.

Soutenue en 2000

à Nice .


  • Résumé

    Since the Middle Ages, national particularities have remained important in the Netherlands, which also included during that period the territories of Belgium and Luxemburg. These particularities, such as tolerance and a culture of compromise, were instituted by the "General States". The function of this institution was founded on consensus and continues today. Even when the Netherlands, Belgium and Luxemburg became sovereign states, consensus dominated political life. This continuity could be linked to the strong will of the "small" states to maintain their sovereignty, which was acquired with difficulty, by stabilization of democracy. Democratic stability may avoid to attempt powerful neighbours. . .


  • Résumé

    Dès le Moyen Age, les particularités nationales ont occupé une place importante aux Pays-Bas, dont le territoire couvrait à l'époque également ceux de la Belgique et du Luxembourg. Ces particularités, notamment la tolérance et l'esprit de compromis, trouvent leur expression dans les"Etats généraux". Le fonctionnement de cette institution était fondé sur le consensus ; ce dernier ne se démentira pas jusqu'à nos jours. Car, même lorsque les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg devinrent des états souverains, le cosensus continuera à dominer la vie politique. Cette continuité serait liée à la volonté de ces états de maintenir leur souveraineté, si difficilement acquise, grâce à une organisation démocratique stable. Ceci afin de prévenir d'éventuelles tentations de leurs puissants voisins. Le statut d'états fondateurs des Communautés européennes a confirmé leur souveraineté. Pourtant, face à l'inachèvement de la construction européenne, les "petits" états restent sceptiques. . .

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

La pacification des sociétés divisées, un apport des sociétés belge, neerlandaise et luxembourgeoise à l'Union européenne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(724 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.456-485. Index. Résumé en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE0061
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE0061
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE0061bis
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE0061bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : La pacification des sociétés divisées, un apport des sociétés belge, neerlandaise et luxembourgeoise à l'Union européenne
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (724 p.)
  • ISBN : 2-284-03350-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 456-485. Notes bibliogr. Index. Annexes. Résumé en français et en anglais
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.