Trois essais sur les théories du chômage

par Béatrice Trani

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Luc Gaffard.

Soutenue en 2000

à Nice .


  • Résumé

    Le caractère durable du chômage, comme produit du fonctionnement du système économique est l'un des sujets les plus débattus depuis la révolution industrielle et reste matière à de nombreuses controverses. Depuis la fin des années 1970, les traitements théoriques qu'il reçoit font couramment référence aux effets négatifs du système de protection sociale des actifs. Pourtant, en Europe, ces dispositifs sont devenus de moins en moins contraignants au cours des deux dernières décennies. Plusieurs études empiriques révèlent qu'aucun de ces facteurs n'est en mesure de justifier les mouvements du taux de chômage observés depuis le début des années 1990. Dans cette perspective , l'objet de cette thèse consiste à montrer que la question des mouvements du taux de chômage peut être appréhendée autrement qu'en se référant aux institutions du marché du travail à la manière des modèles WS-PS. Son propos se focalise sur les voies d'élaboration d'une théorie plus riche et plus complète. Les questions qui y sont traitées portent sur les relations durables qu'entretiennent le taux de chômage et certaines autres variables.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 299 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.287-295. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE0030
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00NICE0030bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.