Transformation du système productif russe depuis la Perestroïka : le cas du complexe forêt-bois

par Elisabeth Le Net

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Laure Després.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les changements ayant lieu en Russie depuis 1992 ont été présentés comme étant une transition d'une économie centralement planifiée à une économie de marché. L'accord était assez général parmi les économistes sur la nature des grandes réformes à entreprendre (stabilisation macro-économique et privatisation), les seuls débats concernaient le rythme et l'ordre de ces réformes. Ces approches proposaient en fait une analyse limitée du système productif qui s'insérait dans une vision déterministe des changements et dans une optique de rupture. Nous proposons à travers l'étude du secteur forêt-bois, une relecture des mesures qui ont été prises en utilisant la chaine de raisonnement développée par l'économie industrielle. Notre objectif est de dégager les soubassements théoriques des changements, les niveaux sur lesquels les mesures de reforme ont porte et leurs limites. Puis une autre approche en terme de sous-système productif, en l'occurrence le complexe fort-bois, est alors présentée ; elle permet de mener une étude de la transformation du domaine étudié. Il en ressort que le complexe forêt-bois a connu une trajectoire spécifique de transformation dans la période post-socialiste sous faction de nouveaux acteurs (groupes financiers et industriels, nouvelle élite russe, sous-produits ministériels, etc. ) Entretenant des réseaux instables et réagissant aux réformes engagées. Cette trajectoire contraste avec celles d'autres secteurs russes bases sur une ressource naturelle et ne permet ni d'envisager une nouvelle orientation de la gestion forestière en terme de développement durable, ni d'anticiper un rôle plus important de la Russie sur le marche mondial du bois.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.
  • Annexes : Bibliogr. p. [416]-441

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00 NANT 4004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.