Nature et artifice dans les voyages extraordinaires de jules verne

par Laurence Sudret

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de CHRISTIAN ROBIN.

Soutenue en 2000

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les voyages extraordinaires, qui regroupent la plus grande partie de la production vemienne, la nature et l'homme ne cessent d'evoluer ensemble et se melent le plus souvent. Celle-la a une influence profonde sur les personnages, et le charme qui emane d'elle a des consequences tres diverses : ils sont seduits par l'esthetique dont elle est source ou bien doivent se proteger des dangers qu'elle leur impose. Ces deux entites restent neanmoins tres proches car la nature cree parfois ce que seul l'homme est en mesure de produire en temps ordinaire. Quelle que soit la puissance creatrice que manifeste la nature, celle-ci combine toujours ses differents elements et forces, faisant ainsi preuve d'artifice : c'est donc une creation complexe. Or, les realisations humaines, complexes elles aussi, sont tres liees a la nature. L'homme s'installe plus ou moins longuement en son sein et essaye de la connaitre toujours mieux grace aux multiples moyens de communication. En outre, il n'est pas rare qu'il tente d'imiter la puissance naturelle en reproduisant quelques phenomenes dont elle seule a le secret. Toutefois, quelle que soit sa forme, cette construction doit avant tout respecter son environnement et si tel n'est pas le cas, la destruction est l'issue ineluctable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 337 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 114 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.