Les representations du corps dans l'oeuvre d'andre gide

par SIDONIE RIVALIN PADIOU

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de PIERRE MASSON.

Soutenue en 2000

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A travers le motif du corps, gide fait entendre une parole de la dissidence. La confrontation avec l'oeuvre des elements ayant participe chez lui a la genese des images du corps, a savoir tant son histoire individuelle que le contexte litteraire et ideologique de son epoque, revele que gide est un ecrivain de la continuite et de la rupture, telle adhesion n'ayant ete qu'un tremplin vers l'affirmation d'une difference. Brouillant les frontieres de l'autobiographie et de la fiction, l'oeuvre de gide se nourrit abondamment de sa vie, tout en etant un espace d'experimentation et de construction de soi. Elle constitue a la fois le temoignage et l'instrument d'une liberation, entreprise qui octroie au corps une place centrale et dont l'experience de la maladie salvatrice comme celle du voyage sont indissociables. Celui-ci bouleverse la relation du sujet avec la nature et avec l'autre, marquant l'avenement d'une sensualite proteiforme et d'une sexualite nouvelle, qui exclut la femme. Aussi le coeur et les sens sont-ils dissocies : la femme aimee demeure intouchable, tandis que la chair trouve un assouvissement dans l'onanisme et la pederastie, qui alimente le fantasme d'une gemellite reconciliatrice. Autour de l'homosexualite, ressort intime de la creation, gide elabore une mythologie personnelle, qu'il s'attache parfois a renverser, a travers les images dysphoriques d'un corps souffrant ou disgracie. Les modes memes d'inscription du corps traduisent une ambiguite, l'ecriture oscillant entre la description et l'allusion, l'inflation verbale et la reticence. Tandis que les personnages secondaires sont volontiers decrits, le corps desire de l'enfant est apprehende dans une langue plus oblique, miroir de l'erotisme gidien. Le corps feminin, s'il n'est pas efface, surgit au detour d'images recurrentes, qui comme celles dont est entoure l'enfant, bien que differentes, manifestent les diverses obsessions de gide. L'oeuvre devient le lieu d'expression d'une parole << inter-dite >>.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 617 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 250 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.